Hépatite infantile : de nouveaux cas détectés dans quatre pays européens

·1 min de lecture

Des dizaines de cas d’hépatite aiguë d’origine inconnue ont été détectés chez des enfants dans au moins quatre pays d’Europe. Des cas suspects sont à l’étude à Lyon.

Les autorités sanitaires surveillent la situation de près. D’abord identifiés au Royaume-Uni, des cas d’hépatite infantile d’origine inconnue ont été détectés chez des enfants dans quatre autres pays d’Europe.

Vendredi, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait dit s’attendre à de nouveaux signalements dans les prochains jours et avait déjà fait état de « moins de cinq » cas en Irlande et de trois en Espagne.

« À la suite des cas d’hépatite aiguë d’origine inconnue » signalés par l’Agence de sécurité sanitaire britannique début avril, « des cas supplémentaires ont été rapportés au Danemark, en Irlande, aux Pays-Bas et en Espagne », a annoncé mardi le Centre européen de contrôle et de prévention des maladies (ECDC).

L’agence européenne n’a pas précisé le nombre de total de malades à l’heure actuelle mais assure que « les investigations se poursuivent dans tous les pays rapportant des cas. » Aux États-Unis notamment, neuf cas suspects ont été identifiés en Alabama chez des enfants de 1 à 6 ans selon l’ECDC.

Cause infectieuse probable

En France, après le lancement d’une « recherche active de cas », « deux cas d’hépatite aiguë dont l’étiologie est encore indéterminée ont été signalés par le CHU de Lyon » chez des enfants de moins de 10 ans. Ces signalements « sont en cours d’investigation », par Santé Publique France.

Mais l’agence se veut rassurante : « Les cas d’hépatite...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles