Hépatites inconnues : près de 350 cas recensés dans le monde

La multiplication des cas d’hépatites d’origine inconnue inquiète les autorités de santé. Cette maladie touche surtout les enfants.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé mardi avoir identifié 348 cas probables d’hépatite d’origine inconnue. Cette mystérieuse maladie, qui touche principalement des enfants, pourrait être due à un adénovirus.

Ces cas d’hépatite d’origine inexpliquée ont été recensés dans 20 pays. 70 autres cas suspects, recensés dans 13 pays, doivent encore être confirmés par des tests. Seuls six pays recensent plus de cinq cas, mais le Royaume-Uni a signalé à lui seul 160 malades.

La plupart des malades ont présenté des symptômes gastro-intestinaux, notamment des douleurs abdominales, des diarrhées et des vomissements, ou encore une jaunisse. Certains cas ont provoqué une insuffisance hépatique et ont nécessité une transplantation.

Enquêtes en cours

Si la multiplication des cas inquiète les autorités de santé, « des progrès importants ont été réalisés en ce qui concerne les investigations complémentaires, et l’affinement des hypothèses de travail », assure Philippa Easterbrook, du programme mondial de l’OMS sur l’hépatite.

Après la découverte des 169 premiers cas, l’OMS avait indiqué que les virus des hépatites A, B, C, D et E n’avaient été détectés chez aucun des malades.

La Grande-Bretagne, qui recense le plus de cas, a coordonné un ensemble d’études portant sur les gênes des enfants touchés, leur réponse immunitaire, les virus et d’autres études épidémiologiques, explique Philippa Easterbrook.

Le...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles