Hôpital : pourquoi les infirmiers anesthésistes appellent à une semaine "bloc mort" ?

·1 min de lecture

Dès ce lundi 8 novembre, des collectifs d'infirmiers anesthésistes d'Etat appellent à une semaine de "bloc mort", comme le souligne l'AFP. Ils se font appeler "IADE United" et mettent en place cette grève pour appuyer leurs revendications déjà formulées auprès de l'Etat, après presque deux ans de travail acharné face au Covid-19.

Quelles revendications des infirmiers anesthésistes ?

Les infirmiers anesthésistes témoignent de leur fatigue et de leur volonté de voir pris en compte "la pénibilité de leur exercice". Ils demandent aussi à ce que leurs compétences "exclusives" soient davantage reconnues, que leur salaire soit revalorisé et que leur soit accordé plus de reconnaissance législative et réglementaire.

Dans un entretien accordé à France Bleu, un infirmier explique : "Nous faisons deux ans d'études supplémentaires, nous travaillons en autonomie, en supervision avec un médecin anesthésiste. Mais c'est nous qui sommes là auprès du patient du début à la fin de l'opération, qui le sédatons, le surveillons à son réveil."

Les collectifs ont souligné que cette lutte durait déjà depuis un an et que les infirmiers n'avaient "plus rien à perdre". Cette revendication va se caractériser par un ralentissement important de leur activité au sein des blocs opératoires sur les opérations programmées. Cela ne devrait pas toucher aux urgences, a précisé le communiqué syndical.

Sources : France Bleu, AFP.

Lire aussi :

  • Covid-19 : les infirmiers au

Lire la suite sur Topsante.com

Remontées acides : 6 remèdes de grand-mère
La pilule anti-covid de Pfizer efficace à 89% contre les hospitalisations
Myocardite : symptômes, diagnostic, traitements
Myocardite et péricardite après vaccination Covid-19 : le risque est confirmé
Stations de ski : pass sanitaire, masque… Quelles mesures anti-Covid cet hiver ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles