Les hôtels parisiens n'abdiquent pas

·2 min de lecture

Malgré les nouvelles mesures, certains établissements ont choisi de réagir. Mieux, même : avec des précautions sanitaires drastiques, ils proposent des séjours alléchants. En ces temps moroses, cela fait du bien de s’évader un peu...

LA RÉSERVE S’offrir le faste En à peine deux ans, l’établissement obtenait son label « palace », et on comprend pourquoi ! Derrière la façade de cette bâtisse de 1854 ayant appartenu au duc de Morny se cache un nouveau concept : le boutique-hôtel grand luxe. Une déco signée Jacques Garcia, 250 tonnes de marbre (les salles de bains ressemblent à des palais romains !) et 6 000 mètres carrés de tissu (murs tendus de soie, tentures en damas, tissu gaufré…), une réception tout en velours rouge, où on passerait la nuit plutôt que dans certains hôtels... Un petit bijou de 15 chambres et 25 suites. A la rentrée, quand tous les palaces parisiens décidaient de fermer leurs portes (ou de surseoir à leur réouverture), La Réserve résistait. Et en profitait même pour proposer des repas à emporter, préparés par Jérôme Banctel (2 étoiles Michelin) pour… 39 euros. Une fois encore, l’hôtel fait le pari de tenir le choc du confinement en misant sur la clientèle d’affaires. Mais aussi sur ceux qui se laisseront tenter par leur offre : 1 nuit en chambre +1 repas servi en room service, avec accès à la piscine. Un bassin de 16 mètres dont on profite, du coup, totalement seul, 740 euros pour deux. Un prix « palace » mais avec les économies de sorties réalisées pendant le confinement, c’est vraiment à essayer. Au moins une fois dans sa vie.
42, avenue Gabriel, Paris VIIIe . lareserve-paris.com.

SC_Library_La_Reserve_Pa
SC_Library_La_Reserve_Pa

LE BRISTOL Oser la légende Avouons-le : il y a un charme très étrange à arpenter un hôtel quasi vide où se croisent parfois une quinzaine de clients. La plupart sont français, comme ce couple lyonnais qui, de retour de Grèce, en profite(...)


Lire la suite sur Paris Match