Cette habitude alimentaire quotidienne très courante augmenterait les risques de décès prématuré

Pour avoir une alimentation saine, il est recommandé de maintenir la consommation de sel à moins de 5 g par jour, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ce qui correspond à un apport de sodium inférieur à 2 g par jour. Le but ? Éviter l'apparition de pathologies telles que l’hypertension mais également de réduire le risque de cardiopathies et d’accidents vasculaires cérébraux. Cependant, si consommer du sel avec modération ne représente pas un danger, il n'en demeure pas moins que cette habitude peut avoir des conséquences sur la santé, notamment en cas de surconsommation. C'est ce qu'ont constaté des chercheurs américains dans une récente étude américaine publiée dans l'European Heart Journal le 10 juillet. Selon ces derniers, rajouter du sel dans son alimentation augmenterait le risque de décès prématuré.

Pour mener à bien leurs travaux, les scientifiques ont analysé les données de 501.379 personnes qui ont été suivies pendant 9 ans. Lors de leur participation à l'étude, les participants ont été invités, par le biais d'un questionnaire à écran tactile, à indiquer s'ils ajoutaient du sel à leurs aliments. Les chercheurs ont ensuite ajusté leurs analyses pour tenir compte des facteurs susceptibles d'influer sur les résultats, tels que l'âge, le sexe, l'indice de masse corporelle (IMC), le tabagisme, la consommation d'alcool, l'activité physique ou encore les pathologies telles que le diabète, le cancer et les maladies cardio-vasculaires.

Résultat ? Les chercheurs ont (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles