Harcèlement à l’école : la création d’un « comité de parents » fait débat

Lydia Menez
·1 min de lecture

Marlène Schiappa a annoncé dimanche sur Franceinfo des mesures pour lutter contre le harcèlement scolaire, obtenant des réactions mitigées de la part des associations.  

En marge de la marche blanche en hommage à Alisha, collégienne tuée à Argenteuil, Marlène Schiappa a annoncé dimanche des mesures pour lutter contre le harcèlement scolaire. Sur Franceinfo, la ministre chargée de la Citoyenneté a évoqué la création « dans la semaine », d’un « comité de parents contre le harcèlement ». Il sera en partenariat avec des associations comme l’UNAF (association des familles), e-Enfance (association qui lutte contre le harcèlement en ligne), ou encore des personnalités comme Fabienne Servan-Schreiber, productrice de cinéma et militante. L’objectif du comité ? Donner des ressources aux parents d’enfants harcelés ou d’enfants qui participent au harcèlement. « On attend que l’État ou l’éducation nationale prennent des actions contre le harcèlement. Moi en tant que mère, je pense qu’on peut mieux outiller les parents », a-t-elle affirmé.   

Lire aussi >> Yuriy, Aydame, Alisha... Une violence inédite chez les ados ?

Deux jeunes radicalisés présentés à un juge antiterroriste samedi : "Oui, la menace terroriste est toujours très présente", confirme Marlène Schiappa, ministre chargée de la Citoyenneté pic.twitter.com/WPOHVDFdyk

— franceinfo (@franceinfo) March 14, 2021

« Il faut responsabiliser les parents »  

Laurent Boyet, président de l’association Les Papillons, qui lutte contre la maltraitance des enfants et donc aussi contre le harcèlement scolaire, confirme les propos de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi