Publicité

Harcèlement scolaire : à Poissy, un adolescent se suicide après s’être signalé comme victime l’an passé

Dans les Yvelines, un adolescent de 15 ans qui s’était signalé comme victime de harcèlement scolaire s’est suicidé (photo d’illustration).
Juan Algar / Getty Images

HARCÈLEMENT SCOLAIRE - Terrible drame, au lendemain de la rentrée des classes. Un adolescent de 15 ans, qui s’était déclaré victime de harcèlement scolaire, s’est suicidé à son domicile de Poissy, dans les Yvelines. Il a été retrouvé par sa mère, pendu, ce mardi 5 septembre.

« Une enquête est en cours, mais les premiers éléments qui ont été remontés (au ministère par ses services) attestent clairement que des faits de harcèlement avaient été déclarés au cours de l’année scolaire 2022-2023 », a indiqué ce mercredi le ministère de l’Éducation.

Le nouveau ministre de l’Éducation nationale, Gabriel Attal qui avait insisté lors de sa prise de fonction sur la nécessité d’une réponse « implacable » face au harcèlement, a « échangé avec la mère de la victime au téléphone et lui a témoigné son soutien absolu », a précisé son cabinet dans un communiqué. Le ministre doit s’exprimer lors d’un point presse ce mercredi en fin de journée.

L’enquête ouverte doit permettre d’examiner les causes de la mort de l’adolescent. Le parquet de Versailles indique ainsi vérifier « tout l’environnement du jeune, dont l’aspect scolaire ».

L’adolescent avait fait sa rentrée dans un autre établissement

Selon les informations du journal Le Parisien, confirmées par franceinfo, l’adolescent et son père avaient signalé des faits de harcèlement scolaire auprès du commissariat de Poissy ces derniers mois. Il aurait été régulièrement visé par deux élèves de son établissement, le lycée Adrienne-Bolland.

Il venait de faire sa rentrée scolaire, ce lundi, dans un lycée professionnel du 14e arrondissement de Paris, un autre établissement que celui où il s’était fait harceler l’an dernier.

Mardi en début de soirée, les secours sont intervenus à son domicile de Poissy, après que sa mère l’a découvert pendu. En état de choc, cette dernière a par la suite été hospitalisée indique BFMTV.

Après des tentatives de réanimation, sans succès, le garçon a été déclaré décédé, selon une source policière. La famille a évoqué un harcèlement subi dans l’établissement fréquenté par le jeune l’année dernière, a-t-on poursuivi de même source.

Le harcèlement scolaire, grande cause de l’année 2023-2024

À l’occasion de la rentrée scolaire, le ministre de l’Éducation devait recevoir ce mercredi les parents de la jeune Lindsay, une collégienne de 13 ans victimes de harcèlement à l’école qui s’est suicidée en mai dernier. Après ce drame, le harcèlement à l’école, qui toucherait un élève sur dix, a été déclaré cause nationale pour l’année scolaire 2023-2024.

Selon un décret publié mi-août, un élève responsable de harcèlement scolaire pourra désormais être transféré dans une autre école, évitant d’imposer ce changement à celui qui en est victime. Il est également prévu de pouvoir sanctionner un auteur de cyberharcèlement contre un élève d’un autre établissement.

Dès cette rentrée, un référent sur le harcèlement « dans chaque établissement » doit être créé. Il pourra s’agir d’une infirmière, d’un conseiller principal d’éducation (CPE) ou d’un enseignant. Les établissements scolaires devront également signaler « systématiquement » aux procureurs les cas de harcèlement. En parallèle, un nouveau plan de lutte interministériel devrait être dévoilé d’ici à fin septembre.

À voir également sur Le HuffPost :

Les Restos du Cœur ne sont pas les seuls à être débordés par les demandes d’aides face à l’inflation

Féminicide en Savoie : l’ex-mari de la policière tuée jeudi mis en examen pour assassinat et écroué