Harcèlement scolaire : une marche blanche après le suicide de Dinah, 14 ans

·1 min de lecture

L’adolescente de 14 ans s’est suicidée dans la nuit du 4 au 5 octobre. 

« Les mots blessent, les mots tuent. » Plus d’un millier de personnes étaient rassemblées, dimanche 24 octobre à Mulhouse, pour la marche blanche à la mémoire de Dinah, adolescente de 14 ans qui s’est suicidée dans la nuit du 4 au 5 octobre, à force d’être victime de harcèlement scolaire. Le cortège, conduit par  les parents et le frère de l’adolescente qui s’est pendue à son domicile, défilait dans les rues du centre-ville, derrière une banderole proclamant : « Dinah, à tout jamais dans nos cœurs ». 

À lire aussi >> Harcèlement scolaire : comment le détecter ?

Un calvaire de deux ans 

D’autres banderoles barraient « Dinah repose en paix », « À la mémoire de Dinah. Stop harcèlement », alors que des participants à la marche, roses blanches à la main, demandaient « Justice pour Dinah ». « Elle s’appelait Dinah, elle allait avoir 15 ans », a rappelé la mère de l’adolescente avant le départ du cortège, lançant, la voix brisée, cet appel : « Il faut que le harcèlement cesse ». 

« Ma fille a été harcelée pendant deux ans, pendant deux ans, on a fait des pieds et des mains pour que ça s’arrête », a-t-elle énoncé, déplorant que Dinah ait été « poursuivie jusqu’à la maison, jusqu’aux réseaux sociaux. » « Je vous en supplie, ceux qui ont des enfants, parlez-leur, dites-leur de ne pas harceler, dites-leur que c’est grave, et pour les autres, dites-leur de se défendre », a-t-elle imploré.

700 000...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles