La hausse des prix des assurances “tournera autour de l’inflation”, annonce un patron du secteur

Encore une facture qui va s'alourdir. Les Français doivent s'attendre en 2024 à des hausses de prix de leurs assurances qui "tourneront autour de l'inflation", a déclaré ce vendredi 1er septembre à l'AFP Adrien Couret, directeur général du groupe Aéma, alors que le gouvernement souhaite un nouveau geste de modération de la profession. Cette déclaration du patron de l'entité rassemblant Macif, Aésio et Abeille illustre la réticence du secteur à prendre de nouveaux engagements après un an d'effort, selon un article publié jeudi par l'Argus de l'assurance.

"Honnêtement, la situation est très dure pour les assureurs cette année mais nous réitérerons, comme l’an dernier, notre appel à la modération des tarifs pour les assurances du quotidien", avait indiqué Bercy au média spécialisé. En septembre 2022, les assureurs s'étaient engagés à contenir les hausses de tarif sous le niveau d'inflation pour 2022 et 2023.

"Notre profession a tenu ses engagements", mais celui-ci "est difficile à tenir dans le temps", a fait valoir M. Couret, évoquant la facture du tremblement de terre de juin, estimée à 500 millions d'euros, et celle des émeutes, qui pourrait se rapprocher du milliard d'euros. Selon lui, 2024 sera donc marqué par des hausses de prix en assurance qui "tourneront autour de l'inflation", les assureurs étant confrontés à une hausse des coûts plus importante que l'indice des prix à la consommation.

Interrogé par l'AFP , Franck Le Vallois, directeur général de la fédération France Assureurs, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite