Hausse des prix : les industriels appelés à faire des efforts

France 5/C à Vous

Dans les supermarchés, les prix ne cessent de grimper. Les consommateurs déplorent l'impact sur leur pouvoir d'achat. Plus que jamais, l'inflation est au coeur des préoccupations des Français. Pourtant, le secteur de la grande distribution tente d'endiguer au maximum la hausse - c'est en tout cas ce qu'affirme dans C à Vous Alexandre Bompard, le président-directeur général du groupe Carrefour. Invité sur le plateau de l'émission de France 5, il a appelé à "éviter d'agiter les peurs". "L'inflation est là et notre rôle à nous est de la contenir", a-t-il assuré. Comment procède-t-il ? "Avec les négociations avec les industriels. On négocie sans cesse les prix. La matière première est sanctuarisée, il y a une loi qui dit que la matière première, on ne la négocie plus. Puis on négocie le reste. L'industriel me donne sa facture et je négocie, car je négocie pour mon consommateur final." Pourquoi ces négociations ? "Il y a toujours des hausses disproportionnées et je dis à ces industriels, [...] 'Vous devez faire votre effort, moi aussi j'ai mes augmentations de coût'."

Alexandre Bompard va plus loin dans ses confidences d'homme à la tête d'un grand groupe. Il estime en effet que s'il acceptait toutes les hausses "l'inflation ne serait pas de 11,5%, mais de 20%, 22%, 24%" Autre stratégie proposée par Alexandra Bompard : le hard discount avec l'arrivée d'Atacadao. "J'ai envie de le tester Atacadao sur le marché français. C'est une réponse à la crise comme il n'y en a pas d'autre. Ce sont (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite