Couple mythique : Helen McCrory et Damian Lewis, fusionnels jusqu’au dernier jour

·7 min de lecture
Actor Damian Lewis and his wife actress Helen McCrory arrive at the 21st Annual Critics' Choice Awards in Santa Monica, California January 17, 2016. REUTERS/Danny Moloshok (Danny Moloshok / reuters)

Décédée en avril 2021, Helen McCrory a marqué l’esprit de tous ceux qui ont eu la chance de la côtoyer. À commencer par son époux, Damian Lewis. Ensemble, les deux acteurs ont vécu une grande histoire d’amour passionnée.

"Elle est décédée paisiblement à la maison, entourée de l'amour de ses amis et de sa famille. Elle est morte comme elle est née. Sans peur. Dieu, nous l'aimons et savons à quel point nous avons été chanceux de l'avoir dans nos vies. Elle était rayonnante. Envole-toi petite, dans les airs, et merci." Le 16 avril 2021, Damian Lewis annonçait par ces mots déchirants la mort de son épouse, Helen McCrory, des suites d’un cancer. L’actrice britannique avait 52 ans. Mariée à Damian Lewis depuis de nombreuses années, elle partageait avec lui la passion pour le cinéma et le théâtre.

Vidéo. L'actrice Helen McCrory (Peaky Blinders, Skyfall) est décédée

À la vie comme à la scène

Un couple de pouvoir. C’est ainsi que l’on pourrait les qualifier. C’est au début des années 2000 qu’Helen McCrory et Damian Lewis se rencontrent pour la première fois, alors qu’ils jouaient tous deux dans la pièce "Five Gold Rings" au théâtre Almeida de Londres. Sur scène, ils incarnent des amants. En coulisses, la passion s’empare aussi d’eux. "Il y avait quelque chose dans l'air qui était tout simplement extraordinaire, se souvenait en 2013 le metteur en scène de la pièce, Michael Attenborough. J'ai vu deux personnes tomber l'une pour l'autre, ce qui, bien sûr, a brillamment fonctionné dans la pièce." Les deux acteurs britanniques se marient en 2007, et de leur amour naissent Manon et Gulliver en 2006 et 2007. C’est aussi le début de carrières brillantes pour Helen McCrory et Damian Lewis, qui enchainent les rôles à succès. Elle excelle en tant que Narcissa Malfoy dans la saga Harry Potter, ou encore dans "Skyfall". Dans la série à succès "Peaky Blinders", elle livre une interprétation remarquable de l’irrévérencieuse Tante Polly. Damian Lewis brille quant à lui dans la série "Homeland", dans la peau de Nicholas Brody. Il enchaîne également les rôles sur grand écran, comme celui de Steve McQueen dans le film de Quentin Tarantino sorti en 2019, "Once Upon a Time… in Hollywood".

Un quotidien à cent à l’heure pour les amoureux, qui mettent quand même un point d’honneur à prendre soin de la flamme qui brûle entre eux. Et tous ceux qui les connaissent en témoignent. Interrogée en 2013 par l’édition britannique de Vogue, Gaby Dellal, réalisatrice de la série "Leaving" dans laquelle Helen McCrory jouait une femme mariée tombée sous le charme d’un garçon de 20 ans son cadet, se souvient : "Quand on a commencé les répétitions, j'ai essayé de parler à Helen de ce que c'est que d'avoir une liaison extra-conjugale, et elle disait : 'Mais Gaby, j'ai du mal à savoir de quoi on parle. Mon mariage ressemble toujours à la première vague d'une histoire d'amour !’" Oui, entre Helen McCrory et Damian Lewis, la fusion était totale… "mais la faire fonctionner n’est pas toujours facile" avouait l’acteur en 2013.

Vidéo. Mort d'Helen McCrory : le poignant hommage de son « fils " Malfoy alias Tom Felton.

La vie de famille avant tout

Avec leurs emplois du temps très chargés, Helen McCrory et Damian Lewis ont dû très vite s’organiser. S’ils bénéficiaient des services d’une nounou à domicile pour leurs deux enfants, l’actrice britannique ne cachait pas ses réticences à l’idée de se séparer d’eux trop longtemps pour se rendre sur un plateau de tournage : "Ce doit être une sacrée bonne offre pour m'éloigner d'eux. C'est probablement pourquoi les projets sur lesquels j'ai travaillé depuis leur naissance ont été si intéressants" estimait-elle dans les colonnes de Vogue en 2013. Damian Lewis a quant à lui souvent été amené à voyager aux États-Unis, en Caroline du Nord pour le tournage de la série "Homeland". Pour autant, pas question pour le couple d’envisager de quitter leur Angleterre chérie.

"Même si nous ressemblons à des fous assoiffés de pouvoir, nous sommes avant tout très déterminés à vivre notre vie (…) Los Angeles est une ville intéressante mais ce n'est pas l'un des meilleurs endroits. C'est une ville inférieure à Londres. Et si je suis cinq mois de l'année en Caroline du Nord, alors où est-ce que je veux être quand je n'y suis pas ? La réponse, en grande partie, est Londres" confiait Damian Lewis, avec le franc-parler qui le caractérise tant. Pour lui, cette idée d’une vie de famille a toujours été un rêve : "Le fantasme de la famille. La vie de famille heureuse, un peu chaotique, bruyante. Dans une maison délabrée. Les rôtis du dimanche, et les amis qui viennent, et les promenades avec le chien - ce que nous n'avons pas encore mais qui fait partie de mon fantasme." Et de conclure au sujet d’Helen McCrory : "J'avais aussi le fantasme de tomber amoureux d'une belle et talentueuse actrice et de l'emmener à Paris pour faire ma demande en mariage."

"L’amour n’est pas possessif"

S’ils ont toujours affiché une tendre complicité et un bonheur quasi parfait sur les tapis rouges et plateaux de télévision, c’est aussi main dans la main qu’Helen McCrory et Damian Lewis ont fait face à une douloureuse épreuve. À l’abri des regards du grand public, l’actrice britannique tentait de soigner un cancer. Quelques semaines avant sa mort, c’est encore et toujours au côté de son époux qu’elle répondait à une interview en visio dans l’émission "Good Morning Britain". Son allure affaiblie et sa voix nouée avaient alors interpellé la présentatrice du show, qui lui avait demandé ce qu’il se passait. "J’ai des enfants !" répondait avec humour Helen McCrory, fidèle à elle-même. Le 16 avril 2021, Damian Lewis annonçait son décès, tout en honorant sa mémoire.

Vidéo. Damian Lewis rend hommage à sa défunte femme Helen McCrory

"Helen pensait que le bonheur se choisit. Je n'ai jamais connu personne capable de profiter autant de la vie. Sa capacité à être dans le présent et à profiter du moment était une source d'inspiration." Quant à leurs deux enfants, l’actrice les avait "préparés pour la vie". Comme leur maman, "ils ont en eux l'intrépidité, l'esprit, la curiosité, le talent et la beauté". "Elle nous a exhortés à être courageux et à ne pas avoir peur. Comme elle l'a répété à plusieurs reprises aux enfants : 'Ne soyez pas tristes, car même si je suis sur le point de partir, j'ai vécu la vie que je voulais'. Son acte de bravoure et de générosité le plus grand et le plus exquis a été de 'normaliser' sa mort. Elle n'a montré ni peur, ni amertume, ni apitoiement sur elle-même, elle nous a seulement armés de courage pour continuer et a insisté pour que personne ne soit triste."

Et même dans les derniers jours de sa vie, Helen McCrory a prouvé la force de son amour pour Damian Lewis, comme il l’a lui-même confié au Sunday Times : "Il y a seulement quelques semaines, elle nous a dit depuis son lit : 'Je veux que papa ait des petites copines, beaucoup de petites copines ! Vous devez tous aimer à nouveau, l'amour n'est pas possessif." De sages paroles qui correspondent à la personnalité de la regrettée Helen McCrory. Neuf mois après sa mort, Damian Lewis lui a rendu un nouvel hommage, cette fois sous les yeux émus de leurs deux enfants en lisant un poème à l'occasion d'un évènement organisé au Royal National Theatre de Londres, mardi 25 janvier 2022.

À lire aussi :

>> L'actrice Helen McCrory, vue dans "Harry Potter" et "Penny Dreadful", est morte à 52 ans

>> Damian Lewis rend hommage à sa défunte femme Helen McCrory

>> Helen McCrory, actrice dans « Peaky Blinders », est morte

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles