Helicobacter pylori : causes, symptômes, risques, traitement

Istock/makyzz

L’Helicobacter pylori provoque des ulcères gastroduodénaux, cependant, la plupart des personnes porteuses de cette bactérie sont asymptomatiques. Reconnaître les signes et les symptômes d’un ulcère gastro-duodénal permet de consulter son médecin pour passer un test de dépistage de l’infection à H. pylori, avant que cela ne dégénère en ulcère gastrique ou duodénal. L’infection à H. pylori se soigne grâce à des antibiotiques.

Selon la Haute Autorité de santé, dans son guide usagers intitulé « Helicobacter pylori : recherche et traitement », l’infection due à cette bactérie toucherait entre 15 et 30 % de la population française. Elle affecte davantage les personnes âgées de plus de 50 ans (1 personne sur 2) que les personnes de moins de 30 ans (moins de 1 personne sur 5 dans cette tranche d’âge). L’origine géographique est également un facteur de risques plus important : l’infection à Helicobacter pylori touche plus les populations originaires d’Afrique, d’Amérique latine, du Moyen-Orient et d’Asie que les personnes d’origine européenne.

H. pylori est une bactérie Gram négatif ayant la forme d’une spirale, qui envahit l’estomac et en attaque les tissus. Elle peut également détruire les tissus de la première partie de l’intestin grêle, appelée le duodénum. Elle entraîne ainsi une inflammation et, dans certains cas, des ulcères gastroduodénaux dans la partie supérieure du tube digestif, c’est-à-dire des lésions douloureuses. Pour attaquer la paroi protégeant l’estomac, l’Helicobacter (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite