Hema change de stratégie et enlève ses corners de Franprix !

·1 min de lecture

Changement radical de stratégie pour Hema. Depuis deux ans, l’enseigne néerlandaise installait ses corners dans les magasins Franprix puis Casino-Géant. La marque visait 200 shop in shop en France. Toutefois, elle revire de situations et annule ses partenariats. Version Femina vous explique tout dans cet article !

Hema souhaite se focaliser sur ses propres magasins et ses ventes sur le web. “Après une analyse stratégique, Hema a décidé de se concentrer sur ses principaux marchés, les Pays-Bas, la Belgique, Le Luxembourg et la France. Au sein de ces pays, les leviers de croissance identifiés sont les boutiques en direct et le digital” précise le distributeur dans un communiqué. Hema décide donc d’arrêter ses partenariats avec Géant-Casino et Franprix dans l’Hexagone.

Toutefois, des pays tels que l’Allemagne ou l’Autriche sont considérés comme des marchés potentiels élevés de croissance. Hema va poursuivre d’implanter ses corners dans des grandes surfaces comme Jumbo. Le communiqué précise également que les franchises en dehors de l’Europe ne seront pas développées. “Hema doit se concentrer sur son propre réseau de magasin et l’activité en ligne dans les pays clés. Nous avons évalué l’ensemble de notre portefeuille pour faire ce choix et être en mesure de mieux saisir les opportunités de croissance à l’avenir” indique dans le communiqué la CEO Saskia Egas Reparaz.

La marque de produits pour la déco et la cuisine à bas prix détient un panel d’environ 75 établissements qui dépendent d’un siège central tout en jouissant d’une certaine autonomie. En 2020, l’enseigne a réalisé un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros.

À découvrir : Ikea lance un tout nouveau meuble qui...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles