Hermès Horloger illumine sa montre Arceau

·1 min de lecture

La montre Arceau s’illumine d’un cadran gravé de rayons et serti de diamants en lévitation. Le résultat ? Deux modèles aux teintes bleues ou grises qui oscillent entre élégance, charme et caractéristiques techniques remarquables.

Le temps, chez Hermès, est aussi un objet. De la tension qui l’habite, la maison a fait une singularité. Plutôt que de mesurer, séquencer, contrôler, la maison ose un autre temps, destiné à susciter des émotions, ouvrir des parenthèses, créer des espaces de fantaisie, de récréation. En voici, encore une fois, une nouvelle preuve. Créée par Henri d’Origny en 1978, la montre ronde Arceau, aux attaches inspirées d’étriers, prête ses lignes singulières à une nouvelle expression de style. Imaginé par l’artiste suisse Fred Rawyler pour un carré de soie, un graphisme rayonnant réinterprété en volume et lumière illumine le cadran de la nouvelle Arceau Soleil.

Lire aussi: A l'heure du mystère avec la nouvelle montre Arceau d'Hermès

Irradiant en dégradé clair-obscur, les rayons solaires soulignent la course des fines aiguilles, dans une géométrie hypnotique. Les index en diamants, sertis dans la glace, créent l’illusion de léviter au-dessus du cadran, tandis qu’une laque translucide aux tonalités bleues ou grises enveloppe le motif gravé d’une aura mystérieuse. En légèreté, le boîtier en acier serti, réalisé dans les ateliers d’Hermès Horloger, orne cette élégante montre montée sur un bracelet en alligator.


Retrouvez cet article sur Paris Match