Hernie hiatale : comment reconnaître les symptômes ?

Qu'est-ce qu'une hernie hiatale ?

La hernie hiatale n'est pas rare : c'est même la lésion la plus fréquente de l’appareil digestif puisque 20 % à 60 % de la population en France serait concernée*.

Hernie hiatale, c'est quoi ? Très concrètement, on parle de hernie hiatale lorsqu'une partie de l'estomac " remonte " dans le thorax – normalement, cet organe est intégralement contenu dans l'abdomen.

" Une partie de l'estomac traverse l'orifice hiatal du diaphragme, qui est le " trou " par lequel le tube digestif arrive dans l'abdomen, développe le Pr. Franck Zerbib, gastro-entérologue et hépatologue. Ce phénomène apparaît lorsque les moyens de fixation de l’estomac et de l’œsophage sont défaillants. ".

Il existe deux types de hernie hiatale :

La hernie hiatale par roulement : c'est la plus rare puisqu'elle ne représente que 10 % des cas*. Elle survient lorsque l’estomac glisse le long de l’œsophage au-dessus du diaphragme. La hernie hiatale par glissement : c'est à elle que l'on a affaire dans 80 % des cas*. Elle survient lorsque la jonction entre l'estomac et l’œsophage (que l'on appelle le cardia) glisse vers le thorax, entraînant avec elle une partie de l'estomac.

D'où ça vient ? Les scientifiques ne connaissent pas encore les mécanismes qui conduisent à la formation d'une hernie hiatale. En revanche, on sait désormais que le surpoids, l'obésité et l'âge constituent des facteurs de risque.

Hernie hiatale : quels sont les symptômes ?

À savoir. La hernie hiatale est souvent asymptomatique : il n'y a pas de douleur, pas de gène... Elle passe généralement inaperçue !

Les symptômes que l'on peut observer en cas de hernie hiatale dépendent du type de hernie – par roulement ou par glissement. Ainsi, lorsque la hernie hiatale par glissement est symptomatique (c'est-à-dire : déjà volumineuse), on peut notamment observer :

Un reflux gastro-œsophagien (RGO) : remontées acides, brûlures dans le sternum après les repas... Les experts estiment que 10 % à 15 % de la population ayant des

(...) Cliquez ici pour voir la suite