Herpès génital : causes, symptômes, contagion, traitement

L’herpès génital est une maladie virale contagieuse. Cette infection sexuellement transmissible se caractérise par l’apparition de petites cloques douloureuses sur les organes sexuels ou à proximité. Des traitements efficaces permettent de soulager les poussées chroniques, mais il est impossible de soigner définitivement cette affection. Le virus responsable de l’herpès génital reste alors hébergé chez la personne porteuse tout au long de sa vie.

L’herpès génital est une maladie infectieuse courante qui affecte aussi bien les hommes que les femmes. D’après les données de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’herpès génital touche 13 % des 15-49 ans à l’échelle mondiale. Le virus responsable de cette affection se transmet lors de rapports sexuels ou bucco-génitaux. Au cours des crises, les symptômes sont assez invalidants. À la suite de la primo-infection, le virus reste hébergé dans l’organisme et se manifeste sous forme de poussées, plus ou moins régulières.

Une fois contracté, le virus se loge à l’intérieur des ganglions nerveux. Il peut alors rester endormi pour une durée allant de quelques mois à quelques années. Le virus se manifeste ensuite dans la zone infectée. On parle dès lors de poussées d’herpès ou de récidives. De petites vésicules douloureuses, rouges et inflammatoires apparaissent sur la peau et les muqueuses. On observe deux virus à l’origine de l’herpès génital :

Un des grands dangers de l’herpès est la contamination de l’enfant lors de l’accouchement. Le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles