Quelques heures avant le défilé Dior Haute Couture

Sylvia Jorif

Encore une fois, Maria Grazia Chiuri, créatrice éclairée de Dior, offre de multiples pistes de réflexion autour de son défilé. Outre la beauté de la Haute Couture que les ateliers de la maison donnent pleinement à voir, c’est la question de la femme qui est centrale en tous points. « What if women ruled the world ? », c’est la question que pose l’artiste engagée Judy Chicago, invitée à composer la scénographie de ce défilée et inspiratrice de cette collection. Et bien si les femmes dominaient le monde, elles seraient des vestales hiératiques, des déesses athéniennes dans ces robes aussi légères qu’impressionnantes. Elles seraient fragiles et conquérantes à la fois, dépassant le temps pour devenir intemporelles. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ELLE (@ellefr) le 20 Janv. 2020 à 1 :18 PST

« What if women ruled the world ? » Voici la question soulevée par Judy Chicago artiste américaine engagée, au cœur des inspirations de Maria Grazia Chiuri, directrice artistique de la maison Dior. Et comme chaque grand triomphe nécessite une préparation, nous avons pu infiltrer les backstages du défilé Haute Couture Dior. Make-up, drapés somptueux, vêtements en mouvements avant le défilé... On s’offre quelques minutes de beauté. 

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi