Hippocrate : 4 raisons de regarder la saison 2 de la série médicale à succès

·1 min de lecture

Plus de deux ans après la diffusion de la première saison, l’équipe de médecins de Hippocrate est de retour. Cette fois, Alyson, Chloé et Hugo devront affronter un hôpital "qui prend l’eau", sous l’autorité d’un nouveau chef de service des urgences, le docteur Olivier Brun. Huit nouveaux épisodes à voir et revoir sans modération (à condition d’avoir vu le premier volet), dès ce lundi 5 avril, sur Canal+ (deux épisodes chaque semaine).

Si la série mêle aussi bien réalité et fiction, c’est avant tout grâce à son réalisateur et scénariste Thomas Lilti. En 2016, cet ancien médecin généraliste raccroche la blouse pour vivre de son art, le cinéma. Et qui de mieux qu’un soignant pour raconter le quotidien de ses confrères ? Ici, l’hôpital ne se fout pas de la charité… Il lui rend même hommage en mettant en lumière ces héros du quotidien en période de crise. Un contexte que Thomas Lilti connaît bien puisqu’après l’interruption du tournage de la saison à cause du Covid-19, le cinéaste s’engage en tant médecin bénévole dans l’établissement hospitalier dans lequel il tournait, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Quand la réalité rattrape la fiction…

À l’heure où le monde est frappé par une pandémie, la fiction de Thomas Lilti arrive à point nommé. Bien que ce nouveau volet n’aborde pas directement le Covid-19, il dépeint avec brio la saturation actuelle et le manque de moyens des hôpitaux. "Les épisodes 7 et 8 n’étaient pas encore écrits. Nous nous sommes demandé si nous devions intégrer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite