Hommage aux 13 soldats morts au Mali : la vive émotion d’Emmanuel et Brigitte Macron

Après le temps de l'émotion, celui du recueillement. Lundi 2 décembre 2019, Emmanuel Macron, accompagné de la Première dame Brigitte Macron, a rendu hommage aux treize militaires français tués dans la collision de deux hélicoptères lors d’une opération de combat lundi 25 novembre dernier au Mali. L’armée française y intervient depuis 2013 contre les djihadistes présents au Sahel, une région transfrontalière traversant l’Afrique d’ouest en est. Les treize corps ont été rapatriés en France dimanche 1er décembre, la veille de l’hommage national rendu aux Invalides par le chef de l’Etat Emmanuel Macron. Une cérémonie durant laquelle ce dernier a accueilli son homologue malien Ibrahim Boubacar Keïta, retransmise lundi après-midi sur France 2. Plusieurs maires et anciens Présidents de l’Hexagone étaient également présents. Le couple présidentiel, entièrement vêtu de noir, a d’abord salué un par un les maires de tous les régiments ayant connu une perte humaine (François Bayrou, Rogier Didier, Jean-Luc Corbet, Henri Bonnefoy) mais aussi le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, le Premier ministre Édouard Philippe et la Secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées Geneviève Darrieussecq, leur adressant à tous un mot de sympathie. La Marseillaise a ensuite retenti dans la cour d’honneur des Invalides.

⋙ Emmanuel Macron : ce film qui a complètement "bouleversé" le président de la République

Emmanuel Macron a plus tard passé en revue les troupes et pris la parole pour un éloge funèbre avant de remettre à titre posthume la Légion d’honneur aux treize militaires. “Loin de France, ce 25 novembre, 13 de nos soldats sont tombés”, a déclaré le président de la République. “Ils étaient morts en opération, pour la France [...] Au nom de la nation, je m’incline devant leur sacrifice, je m’incline devant la douleur des familles, devant les parents qui pleurent un fils, devant les épouses, les compagnes qui perdent un être aimé, devant les enfants dont la guerre aura volé

(...) Cliquez ici pour voir la suite