"Un homme a avoué le meurtre" : coup de théâtre pendant l'audience de Cédric Jubillar

·1 min de lecture

Coup de théâtre. Mardi 6 juillet 2021, l'appel du placement en détention provisoire de Cédric Jubillar a été examiné à la cour d'appel de Toulouse. Et pour cause, le 18 juin 2021, le père de deux enfants a été mis en examen et incarcéré pour "homicide volontaire par conjoint" à la prison de Seysses. Selon les enquêteurs du Tarn, l'homme de trente-trois ans aurait fourni des explications "mensongères", voire "contradictoires". Pourtant, à ce jour, Cédric Jubillar continue de nier son implication. Pour se défendre, il peut compter sur la ténacité de ses quatre avocats, dont Me Jean-Baptiste Alary, qui avait affirmé lors d'une interview à Femme Actuelle que les arguments du procureur seraient démontés "point par point". En ce premier jour d'audience, ce dernier a révélé un élément du dossier jamais dévoilé à ce jour.

Comme le révèle nos confrères de BFMTV, un homme serait passé aux aveux au sujet de la mort de Delphine Jubillar quelques jours après sa disparition : "L'homme a été entendu au cours d'une audition parce qu'il a avoué tout simplement avoir tué Delphine. Il annonce en fait via deux SMS à sa compagne : 'Elle ne voulait pas quitter ses enfants. Je l'ai frappée. Je l'ai tuée'. L'homme a été entendu, auditionné par les gendarmes à deux reprises, et cela n'a rien donné, déplore l'avocat de Cédric Jubillar'", expliquent-ils. Cependant, cette piste n'a jamais été évoquée par le procureur de Toulouse lors de la conférence de presse du 18 juin 2021.

Interrogé à la sortie de la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles