"Je suis un homme d’excès" : les révélations d’Olivier Marchal sur sa consommation d’alcool

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Des confidences bouleversantes… Par le passé, Olivier Marchal a connu des addictions à l’alcool et à la cocaïne - dont la consommation augmente en France. À 63 ans, le comédien a décidé de se reprendre en main. Dimanche 8 mai 2022, dans l’émission Chez Jordan, pour Télé-Loisirs, il a en effet assuré : "Je ne bois plus. Plus de pain, plus de fromage, plus de desserts. Que des légumes et des crèmes régime." Face à Jordan de Luxe, l’ex-mari de Catherine Marchal a dévoilé : "La picole, c'est occasionnel. C'est festif. L'alcool a toujours été présent dans ma vie. Comme le disait Jean Gabin dans Un singe en hiver : 'Suzanne, arrête de m'emmerder. C'est pas l'alcool qui me manque, c'est l'ivresse'. J'aime l'état d'ivresse. Je pars dans des délires de lecture, d’écriture…" Assurant ne jamais avoir été bourré sur un tournage, car son père lui a enseigné "le respect des employeurs", le comédien a cependant glissé : "Quand je réalise, c'est des journées de 18 heures. Après, le soir, je peux boire des coups avec mes acteurs, les techniciens, on peut refaire le monde."

Au cours de cet entretien, le comédien a révélé avoir été loin dans "l’alcool, la drogue et beaucoup de choses." Estimant être "un homme d’excès", Olivier Marchal a ajouté : "À l'âge que j'ai, si je veux continuer, avant de devenir un vieillard, j'ai envie de me préserver. Je veux me sentir plus léger, plus jeune, parce qu'on retrouve le corps qu'on avait quand on avait 30 ans. Ça permet de mieux travailler, tout simplement." (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles