"Des hommes", un film pour comprendre "à quoi sert l’Histoire", explique Jean-Pïerre Darroussin

·1 min de lecture

"Des hommes" sort enfin en salles le 2 juin. Il s’agit là de la quatrième date de sortie pour le long métrage de Lucas Belvaux, sélectionné par le Festval de Cannes 2020, et ça devrait être la bonne. Tiré du roman éponyme de Laurent Mauvignier, le film raconte la vie et les souvenirs d’anciens appelés de la Guerre d’Algérie. Hantés par leurs démons, ces hommes, interprétés notamment par Jean-Pierre Darroussin et Gérard Depardieu, doivent en plus composer avec un entourage, et tout un pays, soucieux d’oublier cette page sombre de l’Histoire de France. Une œuvre qui peut faire comprendre "à quoi sert l’Histoire", a jugé Jean-Pierre Darroussin vendredi sur Europe 1. 

>> Retrouvez le Tête-à-tête tous les jours à 7h40 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

"Ce qui est compliqué pour ces soldats, c'est qu'on n'a pas écouté" leurs témoignages, rappelle l'acteur. Parce que l'époque, "au moment où le pays était en train de découvrir sa jeunesse, au moment où le pays était en train d'essayer de conquérir la modernité", n'était pas à l'écoute de "ces types qui avaient vécu l'horreur, qui avaient vécu des choses atroces".

"Quand il n'y a pas de coupable, il n'y a pas beaucoup d'innocents"

"Il a été décidé aux accords d'Evian qu'il n'y aurait pas de procès pour crimes de guerre, qu'on essaierait d'oublier tout ça. Mais quand il n'y a pas de coupable, eh bien il n'y a pas beaucoup d'innocents", déroule encore Jean-Pierre Darroussin. "Et du coup, tout le monde s'est senti e...


Lire la suite sur Europe1