Les hommes stériles pourraient être deux fois plus susceptibles de développer un cancer du sein, selon une étude

Une récente étude évoque l’hypothèse que l'infertilité masculine augmente le risque de cancer du sein chez les hommes. Ses conclusions rappellent que les cancers du sein ne doivent pas être considérés comme exclusivement féminins, au risque de limiter le nombre d’études de cas dans ce domaine et d’entraîner des retards de diagnostic chez les patients.

Bien que rare, le cancer du sein est aussi une maladie qui concerne les hommes avec moins de 1 % de tous les cancers de cette famille selon les estimations de l’Institut National contre le Cancer (INCa). Parmi les facteurs connus : l’âge, des antécédents familiaux de cancer du sein, une prédisposition génétique ou encore une exposition aux rayonnements. Dans l’une des plus grandes études jamais réalisées dans ce domaine, des chercheurs de l'Institute of Cancer Research de Londres (ICR) affirment que les hommes stériles peuvent être deux fois plus susceptibles de développer un cancer du sein par rapport à ceux qui n'ont pas de problèmes de fertilité. Leur étude publiée dans la revue Breast Cancer Research a consisté à recruter 1 998 hommes nouvellement diagnostiqués avec la maladie en Angleterre et au Pays de Galles sur une période de 12 ans. Parce que le cancer du sein masculin est rare, la recherche sur la maladie est généralement limitée à un petit nombre de patients. Cependant, cette étude portant sur un plus grand groupe d'hommes concernés a permis à l'équipe de montrer une association statistiquement significative entre l'infertilité et le risque de cancer du sein invasif chez les hommes.

Les chercheurs ont demandé aux participants s'ils avaient des enfants biologiques, si eux-mêmes ou leurs partenaires avaient déjà eu des problèmes de conception, ou s'ils avaient consulté un médecin ou une clinique pour des...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Le cancer du sein chez la femme, c’est 12 000 décès par an en France"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles