Balance

23 SEPTEMBRE - 22 OCTOBRE

Amour : Vous devez rester vigilant, vous ne pouvez écarter, à cause des tensions existantes, tout risque de rupture. Si vous ne parvenez pas à éviter le clash, faites-vous une raison, c'est que cela devait arriver. Toutefois pour la plupart des natifs, ce sera tout simplement une journée à oublier bien vite.

Travail-Argent : Vous envisagez de demander une augmentation. Préparez vos arguments car les négociations promettent d'être ardues. Êtes-vous bien sûr que ce soit le meilleur moment ? Depuis quelque temps votre motivation est en perte de vitesse et cela va finir par se voir.

Santé : Ménagez-vous, ne tirez pas sur la corde. De petits accidents inflammatoires sont possibles à moins qu'il ne s'agisse d'une entorse. Vous faites souvent les choses trop vite et c'est source d'accident. Toutefois, dans l'ensemble votre moral est bon.

12 september
Illustrations de Jo Ratcliffe
  • Daisy Ridley donne des infos sur la suite de Star Wars

    Daisy Ridley a donné des infos sur la suite de Star Wars. L'artiste a laissé entendre que la production commencerait « bientôt ».

  • Reconnaissance de l’État palestinien : “Un acte juridique mais aussi un acte politique”

    L'Espagne, la Norvège et l'Irlande ont officiellement reconnu l’État de Palestine, mardi, répondant ainsi à une aspiration palestinienne de longue date. Le gouvernement Netanyahu estime, quant à lui, que cette décision est une "récompense pour le Hamas". Alors que le nombre de victimes civiles ne cesse de croître à Gaza, les experts interrogés par France 24 espèrent que cette décision pourra donner un nouvel élan aux pourparlers de paix. L'Espagne, l'Irlande et la Norvège ont tenu promesse en re

  • Le procès de Donald Trump dans l’affaire Stormy Daniels est terminé, voici les prochaines étapes

    Le destin de l’ex-président est désormais dans les mains du jury new-yorkais, qui devra décider de son sort à l’unanimité.

  • À la rencontre d'électeurs malgaches: «Je veux que notre pays soit moins corrompu»

    La journée de vote se poursuit à Madagascar. Les 11,5 millions d’électeurs sont appelés depuis 6 heures ce mercredi matin à élire leurs 163 députés. À la mi-journée, aucun incident notable n’a été relevé. Dans la capitale, la population semble se déplacer de manière plus massive que lors de l’élection présidentielle en novembre dernier, où 10 des 13 candidats avaient appelé au boycott du scrutin. Avec notre correspondante à Antananarivo, Sarah TétaudÀ l’entrée du CEG d’Avaradoha, dans le 3ᵉ arro

  • Charles III : Un événement menacé de suppression maintenu, le roi passe à l'action et opère des changements

    Du jamais vu pour la cérémonie Trooping the Colour 2024 ! D'abord menacé de suppression, l'événement a finalement été maintenu....

  • Dans le vignoble bordelais, pluies records, mildiou précoce et moral au plus bas

    Dans le Bordelais en crise, l'apparition précoce du mildiou, récurrente avec le dérèglement climatique, inquiète des viticulteurs "épuisés" par des pluies "jamais vues", qui propagent la maladie et neutralisent les traitements.L'an passé, cette maladie causée par un champignon qui prolifère avec la pluie et la chaleur avant de ravager les feuilles et les grappes, avait touché 90% des vignes du premier vignoble AOP de France (103.000 hectares) et entraîné une faible récolte (3,8 millions d'hectolitres).Avec les précipitations très abondantes cette année, en particulier au printemps - en mai, il est tombé 116 mm de pluie à Saint-Emilion, soit deux fois plus que la normale - la maladie se diffuse avec plusieurs semaines d'avance."Depuis avril, j'ai traité déjà dix fois, presque tous les trois, quatre jours", se lamente Jérôme Boutinon en descendant de son tracteur au pulvérisateur chargé de cuivre, seul produit autorisé en agriculteur biologique contre le mildiou.Ce viticulteur de 47 ans, à la tête d'une propriété familiale de 27 hectares dans l'Entre-deux-Mers, avait perdu "la moitié de la récolte" l'an passé.Ce printemps, son activité est "monopolisée" par la traque de la maladie, jonglant entre analyse des prévisions météo et répétition des sulfatages car les averses, en plus de favoriser les spores du champignon, "lessivent" les traitements.- Récurrence -Selon des professionnels de la filière interrogés par l'AFP, la "récurrence" et "l'intensité" de la maladie observées depuis plusieurs années "sont très anormales". Et le Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB) confirme qu'il rencontre des vignerons "épuisés de traiter" et "inquiets" du climat qui semble s'installer.Pour le technicien viticole Patrick Delmarre, "le dérèglement climatique", avec des "hivers doux et humides" et des "printemps très pluvieux", engendre des conditions "très favorables au développement du champignon"."Avant, on avait une ou deux années de mildiou par décennie. Depuis 2018, on a expérimenté cinq années avec une très forte pression" de la maladie, ajoute ce consultant indépendant auprès de vignerons."Si les printemps sont tous pluvieux comme celui-là, on se posera la question de continuer", raconte l'un d'eux, amer, à l'AFP.L’inter-profession teste depuis plusieurs années des vignes résistantes à la maladie et de nouveaux cépages pour les substituer au merlot, majoritaire à Bordeaux et très vulnérable à la maladie. Mais en attendant, contre le mildiou, non couvert par les assurances agricoles, la "seule solution" est de traiter.- Déconversion bio ? -En Gironde, département qui possède 25% de vignes labellisées bio ou en passe de l'être, un "bruit de fond" sur le retour au conventionnel, avec des produits plus pénétrants pour "sauver la récolte", monte dans le milieu."On a besoin de pouvoir traiter avec des produits efficaces, d'une prise en compte des maladies par les assureurs et d'une meilleure rétribution des producteurs", plaide Stéphane Gabard, viticulteur et président de l'AOC Bordeaux supérieur.Déjà fragilisé par l'effondrement des prix, la surproduction locale, la déconsommation de vin en France et la baisse des prix du foncier, la filière s'est résignée à arracher environ 8.000 hectares cette année.Selon le porte-parole local de la Confédération paysanne, Dominique Techer, le mildiou pourrait être "le dernier clou dans le cercueil de la filière". "Tous les ingrédients d'une catastrophe sanitaire et commerciale sont en place", avertit ce viticulteur bio de Pomerol.Mais s'il affecte les volumes, le mildiou "ne joue pas sur la qualité" du vin et peut être encore maîtrisé si les conditions météo s'améliorent, expliquent les professionnels, pour qui "il est encore trop tôt" pour estimer la future récolte."On peut encore avoir une très belle année", veut croire Jérôme Boutinon.tsq-pll-cac/ppy/as

  • Barry Manilow contraint d'annuler son spectacle à Londres sur ordre du médecin

    Barry Manilow a dû annuler l'une des dates de sa tournée d'adieu à Londres sur avis médical.

  • "Salut, je m'appelle Nao !" : dans une crèche suisse, c'est un robot qui parle aux enfants

    Assis en cercle sur le sol d'une crèche de Lausanne, en Suisse, des enfants écoutent avec enthousiasme les sages...

  • Le Mur de l'Atlantique, vaste mais vain chantier défensif d'Hitler

    Plus de 20 millions de m3 de béton, 1,2 million de tonnes d'acier, plus de 6.000 fortins, des barbelés sur 4.000 km de plages : le Mur de l'Atlantique, de la Norvège à la côte basque, fut le plus grand chantier défensif allemand de la Seconde Guerre mondiale.Le reste des côtes, et spécialement les plages, n'est alors protégé "que" par une succession de blockhaus en béton armé, érigés par des entreprises allemandes mais aussi des entreprises françaises sous-traitantes.

  • Haïti: Garry Conille, nouveau Premier ministre intérimaire, le choix de l’international?

    Le Conseil présidentiel de transition, qui dirige le pays depuis plus d'un mois, a choisi mardi 28 mai à l'unanimité Garry Conille pour devenir le prochain Premier ministre intérimaire. Il l'a emporté face à quatre autres candidats. Actuel directeur régional du Fonds des Nations unies pour l’enfance pour l’Amérique latine et les Caraïbes depuis janvier 2023, Garry Conille est un ancien Premier ministre sous la présidence de Michel Martelly. Il doit maintenant nommer un gouvernement de transition

  • Festival du livre de Nice : au bonheur de lire

    Sous la présidence de Boualem Sansal, le Festival du livre de Nice (31 mai-2 juin) célèbre le courage et la liberté. Focus sur les romans de Camille de Peretti et de Julien Blanc-Gras, qui nous ont conquis.

  • Le Barça officialise le départ de Xavi... et l'arrivée de Flick

    Le coach allemand retrouve un banc, après avoir quitté la Mannschaft en septembre 2023. L'ex-coach du Bayern Munich est le nouvel entraîneur du FC Barcelone, qui venait d'annoncer le départ de Xavi.

  • "Pardon ?!" : Christophe Willem a refusé un album déjà prêt après "Nouvelle Star"

    Alors qu'il sera en concert ce jeudi à l'Olympia, Christophe Willem revient sur l'histoire de son tube "Double je" pour le podcast "Face A" de Purecharts. Un titre auquel personne ne croyait, à part lui : "C'est vraiment du Polnareff en fin de vie". Ecoutez le podcast !

  • Koh-Lanta : ce qu'il faut savoir sur la nouvelle saison

    Aux portes de la finale de Koh Lanta, l'émission de survie a été bousculée par un cyclone qui a impacté l'hébergement des candidats mais aussi le nombre de jours de tournage.

  • Course de fromage en Angleterre, un Youtubeur termine à l'hôpital

    Le 27 mai, des casse-cou se sont rendus sur la colline Cooper's Hill pour une course plutôt insolite, qui a lieu chaque année à Brockworth, au Royaume-Uni. Lors de cette compétition, les participants doivent rattraper une meule de fromage, de près de 4 kilos, lancée sur la pente raide de la colline de 180 mètres. Environ 5 000 personnes étaient présentes à l'événement cette année.

  • Législatives en Afrique du Sud : comment expliquer la perte de vitesse de l'ANC ?

    L'ANC au pouvoir en Afrique du Sud depuis trente ans tentait mercredi 29 mai de déjouer les pronostics et de conserver contre toute attente sa majorité, lors d'élections législatives qui s'annoncent particulièrement disputées. Le décryptage de Gauthier Rybinski, chroniqueur international à France 24.Lire la suite sur FRANCE 24

  • Espagne: le FC Barcelone mise sur Hansi Flick pour l'après-Xavi

    L'entraîneur allemand Hansi Flick, héros du sextuplé historique du Bayern Munich en 2020, a été choisi mercredi par le FC Barcelone pour mener à bien la "reconstruction" entamée par Xavi Hernandez sur le banc du géant catalan.C'est également en tant qu'adjoint de Niko Kovac que l'ancien milieu de terrain avait fait son retour au Bayern Munich, club avec lequel il avait remporté 4 Bundesliga, qu'il a emmené vers un impensable sextuplé en 2020 (Championnat, Coupe d'Allemagne, Ligue des champions,

  • Voici - Kristina Mladenovic (Roland-Garros) : ses parents sont de célèbres sportifs

    Carlos Alcaraz, 21 ans, est vu comme l'une des nouvelles pépites du monde du tennis. Le jeune homme enchaîne les victoires et est d'ailleurs à la tête d'une fortune de plusieurs millions d'euros.

  • Equipe de France: Cravate, santiags à talon et baise-en-ville, Jules Koundé fait sensation en arrivant à Clairefontaine

    Revendiquant le titre honoroique de joueur le plus stylé de l'équipe de France, le défenseur du Barça a fait honneur à sa réputation pour le début du rassemblement de l'équipe de France de football avant l'Euro 2024.

  • Victoria Beckham a perdu confiance en elle à cause des critiques sur son corps après sa première grossesse

    Victoria Beckham a rappelé qu'elle s'était sentie obligée de perdre du poids après que les tabloïds eurent critiqué son apparence à la suite de la naissance de son premier enfant. Dans une interview accordée à Grazia et publiée mardi, l'ancienne star des Spice Girls a expliqué comment elle avait développé des problèmes d'image corporelle peu après la naissance de son fils Brooklyn, en 1999. « Je me souviens qu'après la naissance de Brooklyn, ma première sortie a fait la une du journal, avec des