Hospitalisation, convalescence… 10 réflexes à adopter

Vous devez subir une intervention qui nécessite quelques jours de repos à l'hôpital ou dans une clinique ? Le maître-mot pour organiser ce séjour puis votre retour à la maison : anticiper. Nos conseils pour ne rien oublier des démarches à effectuer.

1. J'organise mon admission

Les pièces nécessaires à la constitution du dossier d’entrée, indispensables pour faciliter prise en charge et remboursement à la suite de l’hospitalisation, sont les suivantes : pièce d'identité, carte Vitale, attestation de vos droits à jour, carte de complémentaire santé ou de CMU, auprès de laquelle vous aurez demandé en amont une attestation de prise en charge de l’hôpital. Une fois que vous êtes enregistrée, le bureau des admissions vous délivrera le jour J un bulletin d’hospitalisation qui fera office, au besoin, d’arrêt de travail qu’il vous faudra envoyer au plus tôt à l’Assurance maladie.

2. Je prévois les frais d’hospitalisation

Si la Sécurité sociale assume 80 % à 100 % des dépenses (sauf cas particuliers) dans un établissement public ou une clinique privée conventionnée, il ne faut pas oublier certains frais parfois non remboursés : dépassements d’honoraires, forfait journalier, chambre individuelle, lit d’accompagnant, location d'une télévision, frais de déplacement du conjoint pour les visites… Contactez votre mutuelle pour savoir ce qu’elle peut financer et budgétez le "reste à charge" afin d’éviter les mauvaises surprises.

3. Je m’informe sur les aides

Il existe trois interlocuteurs privilégiés susceptibles de vous renseigner sur les coups de pouce existants lors du retour à domicile après votre séjour : ménage, aide à la toilette, livraison des courses et des médicaments, portage des repas, installation d’une téléalarme…

- L’Assurance maladie ou l’Assurance retraite de la Sécurité Sociale : son service social peut vous proposer un dispositif d’aides.- La mutuelle ou l'assureur : ce sont vos interlocuteurs privilégiés pour prévoir une prise en charge optimale.- L’aide au retour à domicile

(...) Cliquez ici pour voir la suite