Hospitalisations liées aux médicaments : une augmentation inquiétante pointée du doigt par une étude

Lorsque la prise de médicaments entraîne des effets indésirables, on parle de iatrogénie médicamenteuse. Un phénomène qui a été à l’origine de 144.000 hospitalisations en France en 2007, selon le Réseau Français des Centres Régionaux de Pharmacovigilance (RFCRPV).

C’est un chiffre bien plus inquiétant que révèlent les RFCRPV dans une nouvelle étude présentée le 18 mai à l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) : les hospitalisations pour effet indésirable médicamenteux ont considérablement augmenté.

Pour parvenir à cette conclusion, le RFCRP a suivi, entre avril et juillet 2018, les hospitalisations liées aux effets indésirables des médicaments dans 141 services hospitaliers appartenant à 69 établissements de santé.

Les auteurs de ces travaux ont ainsi pu déterminer que les hospitalisations causées par les médicaments sont passées de 3,6 % à 8,5 % entre 2007 et 2018, ce qui représente une augmentation de 136%. Cela signifie que pas moins de 212.500 personnes sont hospitalisées pour cette raison chaque année dans l’Hexagone. Les personnes âgées sont particulièrement concernées. Le taux de mortalité est quant à lui estimé à 1,3 %, ce qui représente 2.760 décès par an.

Comment expliquer une telle augmentation ? "Il s’agit d’une tendance observée dans d’autres pays, mais nous n’avons pas d’explications claires", explique au Figaro le Pr Marie-Laure Laroche, pharmacologue au CRPV de Limoges et principale investigatrice de l’étude. Elle précise cependant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles