House of the Dragon : pourquoi l’une des scènes du dernier épisode pose (vraiment) problème

House of the Dragon - HBO

Un érotisme mal placé ? Le 11 septembre, HBO diffusait le quatrième épisode de sa nouvelle création-phare, dérivée du phénomène Game of Thrones, House of the Dragon. Avant même le début de la série, les fans de l’univers créé par George R. R. Martin en attendaient beaucoup sur cette nouvelle création consacrée à la famille Targaryen. Dans la série d’origine, l’un des personnages principaux, Daenerys Targaryen, est issu de cette dynastie. Par ailleurs, tout au long de la série, les légendes autour des Targaryen, de leurs pratiques et de leur fin entraînée par la folie de leur ultime roi Aerys II rythment l’intrigue et ses enjeux.

C’est donc en toute connaissance de cause que les admirateur·rices de l’œuvre se préparaient à découvrir l’histoire, et sa part sombre, de la famille Targaryen. Mais lors du quatrième épisode de la saison, une scène et la manière avec laquelle elle a été filmée s'est révélée très problématique.

Ce n’est un secret pour personne, la famille Targaryen a un historique avec l’inceste. Afin de préserver la “pureté” de la lignée, les unions consanguines ont été répétées sur plusieurs générations. Dès le début de House of the Dragon, la complicité entre Rhaenyra et son oncle Daemon est assumée. Mais lors du retour de ce dernier à Port-Réal dans l'épisode 4, il l’emmène dans une maison close et s’ensuit un échange de baisers et un début de rapport sexuel entre l’oncle et sa nièce, seize ans plus jeune que lui par ailleurs. Ce type de relations incestueuses et/ou (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

En Iran, le décès de la jeune Mahsa Amini, battue à mort par la police des mœurs, suscite l’indignation
Une joueuse de rugby australienne interdite de match pour avoir traité Elizabeth II d’“imbécile”
Iran : un nouveau projet liberticide prévoit de contrôler le port du voile par reconnaissance faciale
Violences intrafamiliales : l’Assemblée nationale crée une délégation aux droits des enfants
La Hongrie va obliger les femmes à se confronter aux "fonctions vitales" du fœtus avant d’avorter