Hubert Caouissin condamné à 30 ans de prison dans l'affaire Troadec : un "soulagement" pour ses avocats

·1 min de lecture

Un verdict inespéré. Mercredi 7 juillet 2021, ce n'est que tard dans la soirée, aux alentours de 22h45, que la cour d’assises de Loire-Atlantique a rendu son verdict. Quatre ans après avoir tué quatre membres de sa belle-famille dans la nuit du 16 au 17 février 2017 à Orvault, Hubert Caouissin, âgé de cinquante ans, a été condamné à trente ans de réclusion criminelle, et non la perpétuité comme le demandaient les avocats de la famille Troadec. Lydie Troadec, sa femme au moment des faits, est quant à elle condamnée à trois ans d'emprisonnement dont un an de probation avec "obligation de soins". Pour les avocats d'Hubert Caouissin, qui misaient beaucoup sur "l’altération du discernement" de leur client, c'est un "soulagement".

À la sortie des assises, Me Thierry Fillion apparaît épuisé, mais à la fois soulagé pour son client après quatre ans de procédure : "Nous savions que la peine de la réclusion à perpétuité pouvait être prononcée dans ce dossier compte tenu de l’énormité des faits, (…). C’est un soulagement énorme pour nous, pour notre client. Mais ce n’est pas une victoire en soi. La justice est passée, et nous en sommes particulièrement satisfaits", a-t-il déclaré, admettant qu'il était "très inquiet" de découvrir le verdict. Me Patrick Larvor, le deuxième avocat de l'accusé a quant à lui affirmé que "M. Caouissin ne méritait pas la peine qui était requise à son encontre". Un soulagement partagé par la défense, mais aussi par les victimes du meurtrier.

"Les familles réagissent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles