Hublot œuvre pour la défense des rhinocéros

Hublot s’engage dans un partenariat auprès de Kevin Pietersen et SORAI, Save Our Rhinos Africa and India, pour la préservation des rhinocéros menacés d’extinction. L’ex-star internationale de cricket, ambassadeur de la maison, peut désormais se consacrer entièrement à une cause qui lui tient à cœur : la sauvegarde de ces grands mammifères herbivores d’Afrique et d’Asie. Une cause devenue aujourd’hui une urgence pour la planète et nos futures générations. Ricardo Guadalupe, CEO de Hublot, a lancé ce partenariat en Afrique du Sud avec Kevin Pietersen. Une montre dédiée sera dévoilée très prochainement.

Recherchés pour leurs inestimables cornes, deux tiers de ces grands mammifères pourraient être perdus de notre vivant. Ainsi, les rhinocéros blessés, isolés ou bébés orphelins sont localisés et soignés par des équipes de spécialistes activement soutenues Kevin Pietersen, avant d’être remis en liberté quand ils sont jugés autonomes. L’Afrique du Sud abrite plus de 80% des rhinocéros du monde entier et la majorité des actes de braconnage ont lieu dans le parc national Kruger. « Il reste environ 28 000 rhinocéros sur la planète, 23 fois moins que d’éléphants d’Afrique ! Le braconnage est l'une des principales menaces. Des efforts importants ont été réalisés par les gouvernements sur le plan réglementaire, mais l’information et le changement de comportement des consommateurs restent un enjeu majeur dans la lutte contre le braconnage.

Lire aussi.La dream Team de Hublot

Si Hublot peut prendre part à cette prise de conscience, j’en serais très heureux. » s’est exprimé Ricardo Guadalupe, CEO de Hublot. Et Kevin Pietersen, Fondateur de Sorai, a rajouté : « Notre planète compte cinq espèces de rhinocéros, celles d’Afrique Noire et Blanche ; et celles de Sumatra, Java et d’Inde qui vivent dans les forêts tropicales et les marais d’Asie. Selon l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature sur les cinq espèces, trois sont classées « en danger critique » – Noire, Java et Sumatra -, la Blanche est dite « presque menacée », celle d’Inde est « vulnérable ». Je suis révolté par la sauvagerie dont ils font l’objet. Il est urgent d’agir et le soutien d’Hublot dans cette action est précieux. En réduisant les temps d’intervention, nous protègerons le plus de rhinocéros possible. »


Lire la suite sur Paris Match