Husnah Kukundakwe, la paranageuse de 14 ans qui veut "normaliser" le handicap en Afrique

·2 min de lecture

Husnah Kukundakwe n'a que 14 ans. A Tokyo, elle est cette année la plus jeune participante aux Jeux paralympiques, ce qui est déjà un joli record. Mais ce n'est pas la seule qualité exceptionnelle de la nageuse ougandaise. L'adolescente, née sans avant-bras droit et avec une malformation de la main gauche à cause d'une déficience congénitale, brille dans son domaine, la natation. Au sein des World Para Swimming World Series notamment, il y a deux ans, la paranageuse a aussi bien excellé dans le 100 mètres brasse que dans le 100 mètres nage libre.

La nage n'a donc plus aucun secret pour elle, malgré son jeune âge. Et aujourd'hui, médiatisée de par sa première participation aux Jeux paralympiques, ce ne sont pas seulement les exploits sportifs qu'elle désire valoriser. L'athlète souhaite plus encore inspirer les futures générations de sportives en situation de handicap et visibiliser des enjeux de société capitaux - qui ne sont pas encore suffisamment mis en lumière.

"La natation m'a rendue plus confiante"

Si elle n'est finalement pas parvenue à la finale de sa compétition, voir Husnah Kukundakwe disputer l'épreuve du 100 mètres brasse aux Jeux paralympiques de Tokyo a largement suscité l'enthousiasme. La joie, oui, mais pas l'étonnement. Car l'athlète est motivée depuis des années déjà. Elle est l'incarnation même de la persévérance.

Comme le relate le site officiel des Jeux paralympiques, Husnah Kukundakwe a commencé à nager à l'âge de trois ans et s'est initiée aux cours deux ans plus tard à l'école Sir Apollo Kaggwa, en Ouganda. Ses prémices olympiennes sont donc le résultat de quasi dix ans de travail acharné, à raison de treize heures d'entraînement par semaine en moyenne. "Au début, j'ai commencé à nager pour m'amuser, jouer dans l'eau. Ensuite, j'ai regardé mon cousin qui nageait lors d'un gala à l'école. Il nageait si vite. Par la suite, j'ai compris que la natation était le seul sport que je pouvais... Lire la suite sur le site Terrafemina
5 conseils pour être (enfin) prise au sérieux au travail
8 tactiques pour (enfin) dormir avec un homme qui ronfle
Transformer des yeux marrons en yeux bleus ? C'est maintenant possible
Grands-parents : ces 18 étapes qui vous ont filé un coup de vieux
10 mannequins différents qui font du bien à la mode

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles