Hypersalivation : que faire en cas de salivation excessive ?

Vous avez tendance à baver la nuit, vous ressentez régulièrement le besoin de cracher et cela impacte votre quotidien ? Vous souffrez peut-être d'hypersalivation, aussi appelée hypersialorrhée, ou ptyalisme. Comment la détecter ? À quoi est-elle liée ? Faut-il s'en inquiéter ? Peut-on y remédier ? Le point.

Définition : qu'est-ce que l'hypersalivation, ou hypersialorrhée ?

Nous sécrétons en moyenne un litre de salive par jour. Composée d'eau à 99 %, elle comprend aussi des protéines et des sels minéraux. Son objectif ? Faciliter la digestion et réduire l'acidité des aliments pour protéger l'émail des dents. C'est un super bouclier contre les virus et les bactéries nocifs qui entrent par la bouche. Nos glandes salivaires en produisent donc en permanence, et mettent les bouchées doubles au moment des repas, lorsque nous mastiquons.

On parle d'hypersalivation au-delà d'un litre de salive produit par jour. Dans certains cas, les patient.e.s ont même des difficultés à l'avaler. Ils / Elles ont alors l'impression d'avoir de l'eau dans la bouche et doivent cracher, déglutir plus souvent, voire s'essuyer régulièrement la bouche. Ce phénomène peut se manifester pendant la nuit, la journée, au repos ou après un repas. Autant de situations qui compliquent le quotidien, car le trouble peut être temporaire, ou demeurer permanent.

Quelles sont les causes d'une salivation excessive ?

...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles