Hypertension, hypotension : 10 astuces simples pour équilibrer sa tension artérielle

L’hypertension est un tueur silencieux car "elle augmente sérieusement les risques d’accident vasculaire cérébral (AVC) et d’infarctus du myocarde, et nombre de personnes sont concernées sans le savoir", constate le Pr Claire Mounier-Véhier, chef du service de médecine vasculaire et hypertension au CHU de Lille. Sur les quinze millions de Français hypertendus, quatre millions l’ignorent en effet. Leur flux sanguin trop élevé épaissit peu à peu la paroi des artères et oblige le cœur à travailler davantage, ce qui fragilise l’organisme. D’autres personnes ont à l’inverse une tension insuffisante de manière occasionnelle ou fréquente. Ces hypotensions ne sont pas néfastes pour la santé, bien au contraire. Mais elles génèrent de la fatigue, des malaises, des vertiges et des troubles visuels. D’où l’importance de normaliser sa tension avec une hygiène de vie appropriée.

Tension artérielle : que faire quand elle est trop haute (supérieure à 14/9) ?

L’hypertension artérielle (HTA) est la pathologie chronique la plus fréquente dans l’hexagone. Elle n’est pas mieux dépistée aujourd’hui qu’il y a 10 ans, selon l’agence Santé publique France. Sa prise en charge s’est même dégradée chez les femmes.

Miser sur le régime méditerranéen. Plusieurs études ont prouvé que limiter la viande et les sucreries améliore la santé vasculaire. À la place, mangez plus de fruits, de légumes et de céréales complètes, ainsi que de l’huile d’olive, de colza ou de noix (2 à 3 cuillère à soupe par jour). Les végétaux apportent en effet de nombreux micronutriments qui amenuisent la tension, tels que du potassium, du magnésium, de la vitamine K et des antioxydants, essentiels à la souplesse des artères.Perdre du poids. Le surpoids est l’ennemi numéro 1 de la tension car il entretient l’inflammation du corps et accélère le vieillissement des vaisseaux sanguins. Se délester de quelques kilos suffit souvent à juguler une hypertension modérée. Selon des chercheurs italiens de l’université de Pavie, une perte de

(...) Cliquez ici pour voir la suite