Hyperthermie maligne : causes, symptômes, diagnostic, traitement

PIXABAY

L’hyperthermie maligne désigne une augmentation rare et potentiellement mortelle de la température corporelle. Celle-ci survient chez des personnes sensibles qui reçoivent certains relaxants musculaires et un gaz anesthésique en vue d’une opération chirurgicale.

Il est possible que l’hyperthermie se développe à la première prise de ces médicaments. Cependant, plus généralement, les personnes ne développent cette affection qu’après trois prises environ. L’hyperthermie maligne est un trait génétique héréditaire. Ainsi, on ne retrouve cette affection que dans certaines familles.

L’une des complications de l’hyperthermie maligne est de causer des atteintes musculaires importantes. Les muscles lésés libèrent une protéine : la myoglobine. Cela peut entraîner une lésion rénale aiguë voire une insuffisance rénale. Le décès peut survenir dans certains cas.

Une fois la crise commencée, l’évolution peut être très rapide et les conséquences assez graves. C’est pourquoi il est important de reconnaître les signes cliniques de manière précoce.

L'incidence des réactions d'hyperthermie maligne varie de 1 cas sur 5 000 anesthésies à 1 sur 50 000 à 100 000 anesthésies.

L'hyperthermie maligne survient exclusivement chez les sujets porteurs d’une anomalie génétique : deux gènes sont individualisés et quatre autres sont localisés. Les gènes individualisés sont le RYR1 et le CACNA1S. RYR1 est le plus souvent en cause. La recherche des mutations responsables de la susceptibilité à l'hyperthermie maligne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite