Hyponatrémie : avec les fortes chaleurs, attention à cette conséquence de la consommation excessive d’eau

S'hydrater est essentiel pour rester en bonne santé. Il faut pourtant surveiller la quantité d'eau que nous consommons : ni trop, ni pas assez. Nous savons que ne pas boire suffisamment peut entraîner une déshydratation, mais quelles peuvent être les conséquences d'un apport excessif en eau ?

L'une d'elles est l'hyponatrémie. Autrement dit, il s'agit d'une diminution de la concentration de sel (ou sodium) dans le sang. Selon le Manuel MSD, on parle d'hyponatrémie lorsque ce taux est inférieur à 135 mmol/L de sang. Le ministère de la Santé a donc décidé d'alerter sur les risques d'une trop grande consommation d'eau.

Dans une fiche élaborée avec la Société Française de Gériatrie et Gérontologie, le gouvernement explique que l'hyponatrémie peut être "favorisée par l'âge, certaines maladies chroniques et certains traitements médicamenteux". Les symptômes de cette diminution du taux de sel dans le sang peuvent être les suivants :

Certains sont même plus critiques et peuvent mener au coma :

Si l'hyponatrémie représente une "complication grave", elle est pourtant souvent méconnue. Certaines populations sont d'ailleurs plus à risque que d'autres.

On note par exemple les personnes âgées, qui ne pourront pas "compenser un apport trop important en eau". On retrouve également les patients prenant certains traitements tels que les diurétiques, ou encore les psychotropes. Enfin, le ministère de la Santé cite les patients atteints de maladies chroniques comme l'insuffisance cardiaque, la mucoviscidose (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles