4 recettes faciles et légères pour mieux vivre avec l’hypothyroïde

L’hypothyroïde se caractérise par une insuffisance de production d'hormones thyroïdiennes (hormone triiodothyronine ou T3 et thyroxine ou T4). Trouble très fréquent, son traitement repose sur des médicaments adaptés mais pas que. Pour aider ses patients, le docteur Pierre Nys, diabétologue, auteur de Mes programmes thyroïde : recettes et infos indispensables : 21 jours pour protéger sa thyroïde (Ed. Leduc) propose d’adapter son alimentation en consommant davantage d’aliments riches en iode.

"On peut apporter de l’iode sous forme de poissons, de fruits de mer, ou d’algues (attention, la spiruline est une algue d’eau douce donc sans iode ), de farines de poissons, etc. On peut aussi conseiller du sélénium (noix du Brésil, poissons, coquillages et crustacés, viandes rouges) du zinc (huitres, viande de bœuf, foie de veau) et de la vitamine D (huile de foie de morue, foie de veau, poissons gras, sardines, beurre …)", explique le Dr Pierre Nys, endocrinologue.

Si vous souffrez d’hypothyroïdie, évitez aussi les crucifères (choux sous toutes ses formes, navets, radis). "Méfiez-vous également du manioc, du tapioca même si ces aliments ne font pas partie de nos habitudes culinaires et des patates douces. Attention aussi au soja qui est goitrigène", souligne le Dr Nys qui conseille des recettes adaptées.

4 c. à s. de paillettes d’algues séchées (dulse, nori, wakamé…)

2 échalotes

3 c. à s. de câpres au vinaigre

1 citron

6 c. à s. d’huile d’olive

Poivre

Pelez l’échalote puis hachez-la avec (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite