Les idées reçues sur le tatouage et le soleil !

·2 min de lecture

Vous venez de vous faire un tatouage et vous avez un peu peur à cause du soleil ? Vous vous badigeonnez de crème l’endroit tatoué ? Sachez qu’il y a de nombreuses idées reçues sur le tatouage et les rayons ensoleillés. Version Femina démêle pour vous le vrai du faux !

Le tatouage, c’est la grande tendance qui ne se démode jamais. Voici quatre points pour vous enlever les idées reçues qui fourmille dans votre esprit.

Tatouage récent, pas de soleil. Si vous venez de vous faire un tatouage, il ne faut pas que vous vous exposiez aux rayons. Malheureusement, vous allez devoir passer vos vacances à l’ombre. Car le tatouage engendre une plaie sur la peau qui nécessite de cicatriser. Ça peut durer de cinq jours à deux semaines. Le soleil peut empêcher la bonne cicatrisation, entraîner des brûlures ou des boursoufflures, des douleurs sur votre partie tatouée.

Tatouage récent, pas de baignade. Même avec un pansement, la baignade est proscrite. Il vaut mieux éviter de couvrir le tatouage avec n’importe quelle matière. Le plus judicieux est le séchage à l’air libre. Le film plastique qui recouvre votre endroit tatoué juste après l’intervention du tatoueur n’est qu’à garder que quelques heures. Car celui-ci provoque de la transpiration et la sueur peut estomper les couleurs. Si vous tentez de vous baigner avec un tatouage tout frais, votre peau deviendra flétrie et l’encre risque de se dégorger.

Le sable n’abîme pas les tatouages. Si vous décidez de vous rouler dans le sable sur plusieurs kilomètres, et durant plusieurs heures, peut-être que ça aura un impact sur votre tatouage. Mais le sable ne gommera pas le dessin sur votre peau. Bien entendu, si vous venez de vous faire tatouer, il vaut...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles