IKEA : LOKALT, la collection sociale et solidaire

L’enseigne suédoise s’engage. Jeudi 22 avril, la marque a levé le voile sur LOKALT, sa nouvelle collection aux accents exotiques, réunissant les techniques d’artisans venus de Jordanie, d’Inde et de Thaïlande. À découvrir en magasins dès le mois de juin.En suédois, « Lokalt » signifie littéralement local. Et c’est ce terme qui donne son nom à la nouvelle collection d’IKEA. Sauf qu’ici ce n’est pas le patrimoine suédois qui est mis en avant mais ceux de pays plus lointains. LOKALT, c’est le récit d’une collaboration entre quatre artistes designers originaires d’Amman (Jordanie), Delhi (Inde) et Bangkok (Thaïlande). Le but ? Contribuer au rayonnement de l’artisanat de ces pays et proposer un coup de projecteur sur ces femmes et hommes qui donnent vie à des objets inspirés.À lire > L'architecte Manuelle Gautrand, un style qui fait florèsLOKALT s’inscrit dans la continuité du projet IKEA Social Entrepreneurship qui favorise la collaboration avec des entreprises sociales et solidaires du monde entier. Le but étant d’utiliser le savoir-faire des artisans, de manière à réduire la pauvreté dans les pays concernés et de permettre aux femmes de devenir davantage autonomes.Artisanat renouveléLOKALT entend donner une nouvelle image au secteur de l’artisanat. C’est du moins le souhait de Maria O’Brian, responsable de la création chez IKEA depuis 2015 : « J’étais en quête de talents avec une vision moderne, le but étant de montrer que l’artisanat n’est pas nécessairement démodé ou daté. Il peut être moderne voir même avant-gardiste. » Pour la creative leader de l’enseigne suédoise, la collection représente trois ans de travail. Trois ans de réflexions qui ont permis à Maria O’Brian d’affiner encore plus les enjeux éthiques chez IKEA : « Ces collaborations nous donnent, à mon équipe et à moi-même, un objectif très clair. Elles sont un moyen pour nous, IKEA, en tant que grande entreprise, de contribuer à la création d’emplois dans des régions qui en ont le plus besoin ».La collection LOKALT est limitée et propose une vingtaine de produits. On y retrouve une vingtaine de produits, comme autant de pièces basiques pour parfaire son intérieur. Des tapis aux corbeilles, en passant par les plaids, taies d’oreillers ou encore vases, il y en pour toutes les sensibilités. Notamment celles qui sont tournées vers l’échange et le partage.Les quatre fantastiquesLes femmes sont à l’honneur. IKEA a collaboré avec la Jordanienne Tania Haddad. En association avec la brodeuse Anwar Jaradat, l’artiste originaire d’Amman propose des housses pour coussins ainsi qu’un plaid imprimé. Tous les produits sont entièrement composés de coton. Autre figure féminine à retenir, l’Indienne Akansksha Deo. Pour LOKALT, la designer s’est directement inspirée de l’émulation de Delhi : « Mon inspiration vient des pratiques locales de ma culture et de mon environnement immédiat, ici à Delhi. J’ai également cherché des similitudes avec d’autres cultures et j’ai transformé mes découvertes en motifs et formes ludiques, figuratifs et modernes. »Les Thaïlandais Ploypan Theerachai et Decha Archjananun viennent compléter le quatuor de designers ayant œuvré sur la collection LOKALT. Créateurs du studio de design THINKK, ces derniers se posent comme des ambassadeurs de l’artisanat thaïlandais. « Travailler avec des artisans locaux est un bon moyen de faire connaître l’esthétisme et l’essence d’un lieu comme Doi Tung », font ainsi remarquer le duo d’artistes.Collection LOKALT disponibles en juin dans les boutiques IKEA et sur www.ikea.com