On a imaginé le casting du film de Dany Boon sur un immeuble confiné

Faustine Chevrin
(Mars/Studio Canal/Sophie Dulac/Diaphana/Netflix)

Cette période de quarantaine est décidément source d’inspirations pour beaucoup de réalisateurs. Ce matin, au micro de RTL, le réalisateur Dany Boon a annoncé être en préparation du premier film français sur le confinement. "Nous sommes en train d’écrire une histoire qui raconte la vie d’un immeuble confiné. Des commerces au rez-de-chaussée, jusqu’aux chambres de bonnes" déclare-t-il. L’actrice et compagne du réalisateur Laurence Arné participe également au projet.

Au vu des mesures strictes des reprises de tournages, l’acteur espère "tourner [le film] d’ici la fin de l’année". Cependant, le comédien a fait part de son inquiétude quant à l’avenir du secteur cinématographique. "Je suis inquiet s’il n’y a pas d’accord trouvé pour que les tournages puissent être assurés et que les gens puissent travailler sereinement" confie-t-il.

Un casting a plusieurs étages

Pour ce projet, on a eu envie d'imaginer un casting, en allant des chambres de bonnes aux commerces du rez-de-chaussée. En tant que médiateur de l'immeuble, personne n'est plus apte que Dany Boon, lui-même, à incarner le fameux concierge, qui nourrirait une passion secrète pour la nouvelle jeune postière, jouée par Alice Issaz. Karine Viard pourrait prêter ses traits à la boulangère commère alimentant les rumeurs du quartier, suivit de Philippe Katerine qui jouerait le pharmacien anxieux, forcé d'être au pet

Lire la suite sur lesinrocks.com