"Une immense connerie" : ce projet d’Emmanuel Macron ne fait pas l’unanimité

Panoramic / Bestimage

En avril 2022, Emmanuel Macron est élu président de la République pour un second mandat. Avant son élection, le chef de l’État avait en tête de nombreux projets, dont celui des retraites. Une réforme qu’il souhaite mettre en place d’ici 2023, mais qui ne fait pas l'unanimité auprès des Français. Dans les colonnes de Politico, mercredi 14 septembre 2022, c'est un chef de groupe de l’Assemblée nationale, dont l'identité n’a pas été dévoilée, qui a affirmé qu'il s'agit d’une "immense connerie". Par la suite, il a parlé d’une "brutalité sans nom, de réforme en catimini et qui refuse que le PLFSS [Projet de loi de financement de la Sécurité sociale, ndlr.], soit l’alpha et l’omega de la réforme des retraites en France". Comme le rapporte le média, Emmanuel Macron a l'intention de faire voter l’allongement du départ à la retraite en intégrant un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS). Le texte sera présenté le 3 octobre au Parlement et, s’il est accepté, il permettrait à l'exécutif d’agir rapidement.

Cette rentrée 2022 est très chargée pour Emmanuel Macron. Il doit d’abord faire face à la colère des syndicats concernant la réforme des retraites. "Ce serait une déclaration de guerre", avait déclaré Frédéric Souillot, le secrétaire général de Force Ouvrière dans les colonnes du Parisien, le 12 septembre 2022. Des propos similaires ont également été tenus par la présidente de l'hémicycle, Yaël Braun-Pivet et Laurent Marcangeli, le patron du groupe Horizons (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite