Immobilier : c'est dans ces capitales européennes qu'acheter un logement coûte le moins cher

·1 min de lecture

Pour acquérir un bien à petit prix dans une capitale européenne, fuyez Paris ! Y devenir propriétaire vous en coûterait 620 809 € en moyenne. Mieux vaut privilégier Chișinău, Skopje et Sarajevo (Europe de l’Est) ou Bruxelles, Lisbonne et Madrid (Europe de l’Ouest).

Vous souhaitez acheter une maison à petit prix en Europe ? Alors, évitez Paris. Selon une enquête réalisée par l'agence d'assurance CIA Landlord, c'est en effet dans la capitale française que devenir propriétaire coûte le plus cher sur le Vieux Continent. Pour acquérir une propriété, il vous faudra en effet débourser 620 809 € en moyenne, soit 13 170 € le mètre carré. La Ville Lumière est si onéreuse qu'elle se place devant Londres et Luxembourg, où un logement coûte respectivement 581 395 € et 557 825 €. Et Stockholm (426 051 €), Bern (410 436 €), Amsterdam (406 549 €) et Oslo (404 153 €) ne sont pas en reste...

A découvrir également : Logement : c'est dans cette petite ville que le mètre carré est le plus cher au monde

Fort heureusement, certaines capitales européennes sont - beaucoup - plus abordables, notamment en Europe de l’Est. A Chișinău (Moldavie), Skopje (Macédoine du Nord) et Sarajevo (Bosnie-Herzégovine), vous pourrez devenir propriétaire pour, respectivement, 57 724 €, 65 676 € et 76 770 € en moyenne. L'Europe de l'Ouest vous séduit davantage ? C'est alors à Bruxelles (222 190 €), Lisbonne (228 902 €) et Madrid (247 999 €) que vous devrez concentrer vos recherches.

Les 10 villes européennes où le prix moyen de l'immobilier est le moins élevé

  1. Chișinău (Moldavie) : 57 724 €

  2. Skopje (Macédoine du Nord) : 65 676 €

  3. Sarajevo (Bosnie-Herzégovine) : 76 770 €

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles