Publicité

Impôts 2023 : avez-vous vraiment intérêt à rattacher vos enfants à votre foyer fiscal ?

jeune, étudiant, adolescent - © marsone - stock.adobe.com
jeune, étudiant, adolescent - © marsone - stock.adobe.com

La question du rattachement fiscal se pose uniquement si vous avez des enfants majeurs, ou des enfants étudiants. Le rattachement peut être réclamé pour les enfants qui ont moins de 21 ans au début de l'année concernée par la déclaration (ceux nés en 2001 ou après pour l'impôt 2023), ou moins de 25 ans (nés en 1997 ou après) s'ils poursuivent leurs études voire pour ceux qui ont fêté leurs 18 ans courant 2021 (nés en 2003).

Le rattachement fiscal des enfants majeurs est-il toujours intéressant ?

« Il y a clairement un calcul d'opportunité à faire ! » répond d'emblée Charly Tournayre, conseiller indépendant en ingénierie patrimoniale. « Mais attention : le rattachement n'est pas toujours intéressant pour les parents. Rattacher un enfant qui travaille peut être un mauvais calcul. Tout dépend si l'enfant a perçu des revenus, et s'il est étudiant. »

« Le premier réflexe, c'est de simuler votre situation personnelle », poursuit Charly Tournayre, spécialiste du conseil en ingénierie patrimoniale. Soit à l'aide du simulateur officiel, soit en testant les deux formules directement sur votre déclaration en ligne. Il faut tester deux voire trois options : « D'une part en rattachant vos enfants, et d'autre part sans rattachement mais éventuellement en déduisant une pension alimentaire. Et il faut évidemment faire une simulation supplémentaire, pour l'enfant seul, en l'absence de rattachement. »

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Crowdfunding immobilier : ce placement à 10% de rendement est-il devenu trop risqué ?
- Impôt sur le revenu : qui doit valider sa déclaration dès ce jeudi ?
- Bourse : est-il (encore) possible de devenir riche grâce à l'intelligence artificielle ?