Impôts : les nouveautés de la déclaration

·2 min de lecture

La pandémie s'immisce jusque dans la déclaration de revenus, reflet des mesures d'accompagnement prises par le gouvernement.

Depuis le 8 avril, la déclaration en ligne est ouverte. De nombreuses dispositions ont été prises ou adaptées dans le cadre de la crise sanitaire, en complément des modifications annuelles habituelles. Les explications de Lionel Canesi, président du Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables, qui organise, du 25 au 28 mai, l’opération Allô impôt (0800 06 54 32, appel gratuit).
Paris Match. Le télétravail a pris un essor considérable. Quelles en sont les conséquences fiscales ?
Lionel Canesi. Si votre employeur vous a versé une allocation pour couvrir les frais liés au télétravail à domicile, celle-ci est exonérée dans la limite de 550 €, quelle que soit sa forme. En l’absence de prise en charge de ces frais professionnels, vous pouvez les déduire, jusqu’à 2,50 € par jour et 550 € par an, dans le cadre de l’option pour la déduction des frais réels. Mais la portée de ce choix est limitée cette année par la diminution de vos frais de déplacements induite par les deux premiers confinements, la fermeture des restaurants et le nombre de jours télétravaillés ou de chômage partiel.

"

Le plafond des dons à certaines associations ouvrant droit à réduction d'impôt passe de 537 à 1000 euros

"

Quels sont les changements en matière de réductions et de crédits d’impôt ?
C’est la dernière fois que vous pouvez recourir au crédit d’impôt pour la transition énergétique concernant certaines catégories de travaux. Il est remplacé par l’aide MaPrimeRénov’. Le plafond des dons à des associations d’aide aux personnes en difficulté ouvrant droit à la réduction d’impôt au taux de 75 % est majoré de 537 à 1 000 €. Le dispositif est étendu aux organismes luttant contre les violences conjugales.

Quelles sont les incitations fiscales aux(...)


Lire la suite sur Paris Match