Impact du Covid-19 et du vaccin sur la fertilité et les menstruations : une experte répond

·4 min de lecture
Getty

Pfizer, Moderna ou AstraZeneca... Les différents vaccins contre le Covid-19 peuvent-ils bouleverser les règles et cycles hormonaux des personnes menstruées ? Pire encore, peuvent-ils impacter leur fertilité ? Alors que de nombreuses femmes déplorent sur les réseaux sociaux des effets secondaires, Dr. Shree Datta se veut rassurante.

Le vaccin contre le Covid-19 a-t-il un impact sur l'équilibre hormonal des menstruations ? Alors que 47,04% de la population mondiale a déjà reçu sa deuxième dose (selon Data.gouv.fr), de nombreuses femmes déplorent un dérèglement de leurs cycles. Des règles plus abondantes, plus douloureuses, retardées ou voire carrément absentes… Mais qu’en est-il vraiment ? Expert gynécologue pour la marque Intima, Dr. Shree Datta répond aux interrogations sur l'effet du COVID-19 et ses vaccin sur les règles.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L’experte commence par rappeler que "la pandémie elle-même peut affecter les individus psychologiquement et physiquement à des degrés divers, et en fonction de leur équilibre mental". "Certains experts ont observé que des événements de vie importants peuvent modifier les niveaux d'hormones et aggraver les symptômes du syndrome prémenstruel, ou influer sur les règles", ajoute-t-elle. S'il y a encore trop peu de recherches sur le phénomène, elle rapporte qu’une étude a révélé qu'environ 20% des femmes atteintes du Covid-19 avaient des règles plus légères ou un cycle menstruel prolongé.

Vidéo. Anna Roy, sage-femme, tire la sonnette d’alarme : "C’est l’enfer dans les hôpitaux !"

Des effets secondaires temporaires 

Mais que les femmes se rassurent, ce résultat n’indique en rien "que cela ait eu un impact sur la fertilité à plus long terme". Ainsi, il n'a pas encore été prouvé que les vaccins ont une influence sur la fertilité ou le risque de fausse-couche à long terme. Tout en mettant en garde sur les données limitées, elle invite les concernées à vérifier leur équilibre hormonal, "si vos règles ont changé de nature ou de fréquence après avoir contracté le COVID-19 ou après avoir été vacciné, avant d'envisager une grossesse". 

Quant aux effets des différents vaccins sur les cycles menstruels, ils restent "temporaires". Des symptômes qu’elle explique de façon suivante : "On pense que la vaccination stimule le système immunitaire, ce qui peut affecter la muqueuse utérine, entraînant des taches entre les règles ou après les rapports sexuels, des règles plus précoces ou plus abondantes". Là encore, elle conseille d’en parler à son médecin en cas de doute ou d’anomalie.

Vidéo. Sandrine Graneau, quadri-amputée à la suite d’un choc toxique prévient : "Les symptômes sont les mêmes que pour des maladies absolument pas graves"

Des études lancées pour mieux informées sur les effets du vaccin

De son côté, l’Agence du médicament (ANSM) a pris la parole sur le sujet. Dans un point sur les effets secondaires liés aux vaccins contre le Covid-19, publié le 30 juillet 2021, l'ANSM a classé les troubles menstruels comme “signal potentiel”. Tout en précisant qu’il s’agit d’effets secondaires “très majoritairement non-graves, mais inattendus et survenant également chez des femmes ménopausées”. L'agence a précisé que sur près de 53 millions d’injections, 36 cas ont été signalés après la vaccination avec Moderna et 229 après celle de Pfizer. 

Pour palier le manque d'informations, l'Institut National de Santé aux États-Unis a alloué 1,67 million de dollars à cinq institutions pour étudier le lien entre les vaccins contre le Covid-19 et les dérèglements des cycles. "Notre objectif est de fournir aux personnes ayant leurs règles des informations, principalement sur ce à quoi elles doivent s'attendre. Je pense que c'était le plus gros problème : personne ne s'attendait à ce que le vaccin affecte le système menstruel, parce que les informations n'étaient pas recueillies dans les premières études sur les vaccins", a déclaré Diana Bianchi, directrice de l'Institut de la santé infantile et du développement humain de l'agence, qui finance la recherche en collaboration avec le Bureau de la recherche sur la santé des femmes du NIH (National Institutes of Health).

À lire aussi :

>> Selon l'ANSM, pas de lien établi entre vaccin anti-Covid et troubles menstruels

>> 3 raisons d'opter définitivement pour la culotte menstruelle

>> Douleurs de règles : et si c’était à cause de la pollution ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles