Implant dentaire : déroulement et étapes de la pose, prix, cicatrisation

Istock/AlessandroPhoto

L’implant dentaire est un dispositif médical appelé également "implant intra-osseux intrabuccal" qui vise à remplacer une racine dentaire déjà extraite ou trop abîmée. Composée de titane ou d’un alliage de titane, cette racine artificielle en forme de vis est insérée dans l’os de la mâchoire, dans le maxillaire ou la mandibule. Ces implants mesurent en général entre 8 et 14 mm de long. Dans certaines situations particulières, les implants peuvent être plus longs (jusqu’à 18 mm) ou beaucoup plus courts (4 mm).

Grâce à la biocompatibilité du matériel, l’os va se fixer de manière définitive et solide sur la vis. Cet implant va servir de support à la fixation d’un pilier auquel seront attachés, en fonction du nombre de dents manquantes, différents types de "dents prothétiques".

Une couronne simple suffit si une seule dent manque. Quand plusieurs dents doivent être remplacées, on peut utiliser un seul implant auquel sont raccrochées plusieurs couronnes soudées par un bridge ou alors plusieurs implants, chacun supportant une couronne distincte.

En cas d’édentement total, quand l’ensemble des dents d’une arcade ont été perdues, il est possible de fixer, sur 6 implants, une prothèse dentaire appelée bridge sur pilotis ou prothèse complète transvissée. C’est un support en céramique ou en résine comportant des fausses dents et de la fausse gencive qui remplace les classiques prothèses amovibles complètes (dentiers). Cette approche permet un rendu naturel sans qu’une greffe de gencive soit (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite