Imposer un « minimum CB » dans les bars : est-ce légal ?

·1 min de lecture

Cette pratique, largement répandue en France, présente plusieurs avantages pour le commerçant.

Combien de fois avez-vu entendu la phrase « la carte, c’est à partir de dix euros » dans un bar ? En France, nombreux commerçants fixent un « prix minimum » en dessous duquel la carte bancaire n’est pas acceptée. « Son montant est totalement aléatoire, il varie chez tous les commerçants », souligne Fabien Crombé, journaliste pour notre partenaire Brut. « C’est parfaitement légal, du moment que ce minimum est affiché », poursuit-il.

Lire aussi >> Prendre soin de son argent, c’est prendre soin de soi

Fabien est parti à la rencontre de plusieurs gérants de bars pour connaître les raisons de l’existence de ce minimum CB. La première est pour payer moins de taxes liées aux frais bancaires. « Chaque transaction, de toute façon, est taxée, donc voilà pourquoi on fixe un pallier, pour que ce soit encore intéressant pour nous et qu’on n’en perde pas parce qu’au final, dans un mois, sur douze mois, c’est quand même de l’argent de perdu », explique ce commerçant.

La carte bancaire, une arme commerciale

La deuxième raison est pour faire plus consommer le client. « Dans un bar, une pinte à six euros et un minimum carte bancaire à dix euros, et bien je vais reprendre une pinte. La carte bancaire, c’est donc aussi une arme commerciale […] », continue Fabien Crombé.

Enfin, la dernière raison – un peu moins légale que les autres – est de payer moins d’impôts en ne déclarant pas le liquide, qui ne laisse pas de trace....

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles