Inès Reg, victime de harcèlement : ce jour où elle a voulu en finir

·2 min de lecture

Dimanche 26 septembre 2021, Inès Reg a fait des confidences bouleversantes dans le documentaire À bonne école, les enfants contre le harcèlement, diffusé sur Canal +, sur le harcèlement qu'elle a subi lorsqu'elle était enfant.

Un témoignage bouleversant. Dans le documentaire À bonne école, les enfants contre le harcèlement, diffusé le 26 septembre 2021 sur Canal +, Inès Reg est revenue sur l'une des périodes les plus marquantes de sa vie. En effet, si l'humoriste rendue célèbre sur Instagram avec son sketch sur "les paillettes" est aujourd'hui l'une des plus reconnues de sa génération, elle n'a pas toujours connu ce succès. Comme elle l'explique à la chaîne cryptée, sa jeunesse a été marquée par plusieurs années de harcèlement scolaire, de l'école primaire au collège, qui ont bien failli la pousser à bout... À l'époque, l'épouse de Kévin Debonne est le bouc émissaire d'une jeune élève populaire de son collège et subit des critiques incessantes sur son physique. Vingt ans plus tard, elle raconte.

"J'ai été harcelée dès l'école primaire à cause de ma petite taille. Jusqu'en 5ème, j'ai de très mauvais souvenirs pourtant c'est à ce moment-là qu'on commence à se construire", a commencé Inès Reg. Et d'évoquer l'un de ses pires souvenirs : "Moi quand j'étais à l'école il y avait une nana qui était populaire (...) des fois j'étais sa copine donc je passais des journées trop bien et puis d'autres jours elle avait décidé que je n'étais plus sa copine. Du coup tout le monde se moquait. C'était très dur. C'était cette fille-là qui gérait si j'étais heureuse ou pas", a confié l'humoriste de 28 ans.

Toujours dans le documentaire À la bonne école, les enfants contre le harcèlement, Inès Reg explique avoir toujours (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles