Inégalités salariales : le problème persiste pour les employées, mais aussi les freelances

© Carlina Teteris/Getty Images

On pense souvent aux employés lorsqu'on évoque les inégalités salariales, mais moins aux travailleurs en freelance. L'entreprise Zenbusiness a épluché les tarifs horaires des travailleurs indépendants, et leurs résultats sont alarmants.

Les inégalités femmes-hommes persistent chez les salariés, mais aussi chez les indépendants si l’on en croit une étude conduite aux États-Unis par Zenbusiness. L’enquête, basée sur les données enregistrées par 6 000 personnes sur la plateforme de freelances Upwork et relayée par « Bloomberg » le 19 juillet dernier, nous apprend que les hommes facturent 48% plus que les femmes à l’heure. Ces différences se font surtout sentir dans l’administration, l’informatique et les relations client. Dans ce domaine, ils facturent 50,95 dollars de l’heure, contre 35,63 dollars de l’heure pour leurs collègues féminines. Et dans certains métier, l’écart se creuse. Les ingénieurs DevOps masculins encaissent 100,90 dollars de l’heure, alors que leurs homologues féminines gagnent… 30 dollars. Une inégalité renforcée par les préjugés dont elles souffrent dans la tech ?

Lire aussi >> #4Novembre16h16 : les inégalités salariales entre les femmes et les hommes persistent

Les travailleuses indépendantes sont mieux payées dans une seule des six catégories analysées, et l’écart est minime : elles sont payées 61,43 dollars de l’heure, contre 61,21 pour les hommes dans le développement de logiciels et la data, soit une différence de 0,22 dollars.

Les négociatrices passent pour des femmes « froides et égoïstes »

Kellie McElhaney, directeur du Centre pour l’équité, le genre et le leadership à l’université de Californie à Berkeley,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles