Incendie de l'usine Lubrizol : premiers résultat de l'enquête sanitaire

·1 min de lecture

Souvenez-vous : le 26 septembre 2019, un incendie se déclenchait dans une usine de produits chimique Lubrizol à Rouen (en Normandie). Dans l'incendie, 10 000 tonnes de produits chimiques avaient brûlé, donnant naissance à un nuage de fumée de 22 kilomètres de long. Près d'un an plus tard, en août 2020, Santé Publique France annonçait le lancement d'une vaste étude pour décrire la santé et la qualité de vie de la population suite à cet incendie industriel. Les premiers résultats de cette étude viennent d'être publiés ce jour.

Des symptômes chez 60% des habitants de la zone

Ces résultats soulignent que "des effets à court terme principalement de type irritatif et psychologique ont été observés chez la population riveraine et les travailleurs à la suite de l’incendie. Un effet négatif sur la santé psychologique est observé, encore un an après l’événement, chez les personnes présentes dans la zone exposée".

Au total, 4000 adultes et 1200 enfants (tirés au sort par l'Insee dans 122 communes de Seine-Maritime) ont interrogés à partir du 1er septembre 2020. Leurs réponses montrent que :

  • Plus de 90% de la population étudiée déclare avoir perçu au moins une exposition à cet accident industriel (bruits, flammes, panache de fumées noires, odeurs, dépôts de suies, etc.).

  • 86% de la population a ressenti des odeurs, perception qui a souvent duré longtemps et été vécue comme gênante ou très gênante.

  • 60% des habitants de la zone exposée,

Lire la suite sur Topsante.com

Espérance de vie : quel sera le prochain record de longévité ?
Insuffisance cardiaque : 200 médecins appellent à un meilleur dépistage
Reconstruction mammaire après un cancer : le reste à charge, encore un frein pour certaines femmes
DIRECT Covid-19 en France ce 5 juillet : chiffres, annonces
Variant Delta (indien) : symptômes, vaccination, progression en France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles