Incendies en Gironde : Jérémy Frérot et Laure Manaudou quittent leur maison en urgence

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Hier, depuis le chemin qui mène à chez moi, je voyais les flammes de la forêt, cela grossissait et cette nuit, on a dû évacuer, il y avait trop de fumée, c’était intenable", raconte Jérémy Frérot. Mardi 19 juillet 2022, le chanteur, sa compagne Laure Manaudou et leurs enfants ont dû quitter leur maison située dans le bassin d'Arcachon. En cause : les incendies qui ravagent la région depuis le début de l'épisode de canicule. "Cela rentrait dans la maison, impossible de s’endormir, on a eu peur de s’intoxiquer et de ne jamais se réveiller. Nous avons trois enfants avec Laure, et on n’avait pas envie qu’on vienne nous réveiller à 4 heures du matin. Donc, on a joué la précaution", révèle l'ancien acolyte de Flo Delavega. Dévasté, il confie au Parisien, mardi 19 juillet 2022, sa grande détresse face à la catastrophe climatique qui s'abat sur sa région.

Avec une quarantaine de degrés au thermomètre, la France a connu des températures insoutenables au mois de juillet. Un phénomène qui a eu des conséquence humaines, certes, mais aussi naturelles. "Hier, on ressentait 50 °C comme température, et il faisait officiellement 43 °C, c’est le record historique de la ville", explique Jérémy Frérot. "Tout est sec, la moindre étincelle s’embrase avec les forts vents. Il y a eu des flammes hautes de 100 m que rien n’arrête", poursuit-il. Le chanteur rejette la faute de ces évènements sur le réchauffement climatique. Tandis qu'il essaie de sensibiliser à cette cause, il estime que des catastrophes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles