Inceste : campagne de sensibilisation, cellule d'appui... Les mesures annoncées par le gouvernement

Nadezhda1906 / iStock

L'heure est à l'action. Après avoir eu vent des recommandations formulées par la Commission indépendante sur l'inceste et les violences sexuelles faites aux enfants (Ciivise), le gouvernement a annoncé plusieurs mesures pour lutter contre les agressions à l'encontre des mineurs.

C'est la secrétaire d'État chargée de l'Enfance, Charlotte Caubel, qui les a dévoilées à nos confrères du Figaro. Selon elle, l'inceste et les violences sexuelles faites aux enfants sont une "urgence de santé et de société". Elle rappelle que 160.000 victimes "au moins" sont à déplorer chaque année. Ainsi, une campagne de prévention, mais surtout de sensibilisation, sera lancée en début d'année prochaine. La dernière remonte à 2002, comme l'a précisé Édouard Durand, juge et co-président de la Ciivise, dans une interview accordée à 20 Minutes.

Charlotte Caubel a également insisté sur l'importance d'identifier rapidement les petites filles ou les petits garçons qui subissent des violences sexuelles. Pour les professionnels, il s'agit de "mieux repérer" certains signaux, tels qu'un enfant "violent" ou encore "isolé". Dès lors qu'une situation peut faire penser à des agressions sur mineurs, les adultes doivent la signaler. Pour les aider à donner l'alerte, le gouvernement prévoit la création d'une "cellule d'appui". Les professionnels pourront alors être orientés sur la marche à suivre, voire même être accompagnés psychologiquement.

Une autre des mesures concerne directement les parents accusés de violences (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite